Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

15 novembre 2021

Aline Essombe - aessombe@lexismedia.ca

Des mesures pour contrer la maltraitance des enfants

Amos veut agir afin de protéger les jeunes

Ae-EnfantsAmos

©Aline Essombe - Le Citoyen Val d'Or - Amos

L’auteure et journaliste sportive Nancy Audet a mobilisé les élus municipaux ainsi que le DPJ lors du lancement de son livre autobiographique «Plus jamais la honte, le parcours improbable d’une petite poquée».

La Ville d’Amos a signé une Charte municipale de protection de l’enfant et compte inviter les autres municipalités de la région à faire de même.  

Nancy Audet, auteure et journaliste sportive originaire d’Amos, offrait une conférence le 15 novembre dans le cadre de la sortie de son livre autobiographique «Plus jamais la honte, le parcours improbable d’une petite poquée». Il s’agit pour elle d’encourager les municipalités de la région à signer une charte qui permettrait de contrer la violence faite aux enfants. 

«Je pense que ce sera aussi le rôle des municipalités à travers le Québec de s’investir. On a besoin d’un engagement social, d’initiatives locales. Donc, de savoir que ma ville natale, Amos, a décidé de signer la charte pour la protection de l’enfance, ça me touche beaucoup», a déclaré Nancy Audet, qui sera présente à Amos le 2 décembre pour prononcer une conférence portant sur la maltraitance des jeunes (son livre est déjà disponible à la vente et aussi à la bibliothèque municipale d’Amos).  

La Charte municipale pour la protection de l’enfant a été initiée en avril 2021 par la municipalité de Fortierville, dans Lotbinière. En signant cette charte, Amos souhaite donc offrir un milieu de vie sécuritaire aux enfants, poser des gestes de sensibilisations et de soutien, ou encore reconnaître aux enfants le droit d’être entendus.  

«Le but ultime est de convaincre toutes les municipalités de la région de signer la Charte municipale pour la protection de l’enfant»   Guy Nolet, DG de la Ville d’Amos 

Signalements en hausse 

Donald Vallière, Directeur de la Protection de la Jeunesse (DPJ) en Abitibi-Témiscamingue, a brossé un portrait des cas de signalements dans la région, qu’il juge inquiétants. En conférence, il a indiqué que 699 signalements ont été faits en Abitibi-Témiscamingue au courant de l’année 2021, une hausse de 2,5% par rapport au reste de la province, qui en est à 0,3%. Autre fait à souligner, 38,1% des cas de signalement ont été retenus dans la région, contre 37% pour l’ensemble du Québec. 

«Je pense que dans le réseau, il y a une partie (des cas de signalement) qui est liée à la pandémie, parce que les gens sont isolés, sont plus en détresse. Il y a donc plus de situations familiales difficiles», a expliqué M. Vallière.  

Le patron régional de la DPJ ajoute que la pénurie de main-d’œuvre et le manque de logements peuvent expliquer les chiffres particuliers de la région. «C’est donc un autre rôle que les MRC devraient jouer, au niveau du support pour donner un logement adéquat», a proposé M. Vallière, tout en appelant à «plus de cohérence» dans les services offerts par les différents paliers de gouvernement.  

Réponse proactive d’Amos  

Sébastien d’Astous, qui vient tout juste de reprendre son fauteuil de maire d’Amos au terme des élections municipales, considère qu’il y a des solutions pour améliorer la situation. 

«C’est un enjeu très inquiétant, surtout à la lueur des statistiques qui sont peu reluisantes, alors de mobiliser l’ensemble des élus de l’Abitibi-Témiscamingue à la cause pour créer un éveil, c’est essentiel pour moi, a-t-il d’abord affirmé. Il y a eu un éveil qui s’est créé chez nous et on a voulu faire partie de la solution. Maintenant, on veut s’assurer que le leadership municipal sera présent dans le but de faire un ‘’buzz’’ régional», a ajouté M. D’Astous. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média