Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

19 novembre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Lemieux et Picard reviennent hanter leur ancien club

Jonathan Lemieux - Sea Dogs

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

À son premier match face à son ancienne équipe, Jonathan Lemieux a compilé 24 arrêts dans la victoire.

HOCKEY JUNIOR - C’était soir de retrouvailles au Centre Agnico Eagle. Ayant disputé respectivement deux et quatre saisons à Val-d’Or, Olivier Picard et Jonathan Lemieux faisaient leur grand retour après avoir été échangés aux Sea Dogs de St. John dans les derniers mois. Les deux comparses ont conclu la soirée avec une victoire des leurs au compte de 5 à 1.

Faisant fort probablement leur seul arrêt de la saison à Val-d’Or, les deux vétérans ont vécu le moment présent, eux qui ont reçu un bel accueil de la foule durant la partie. Au terme de la victoire, les coéquipiers de longue date ont pris quelques secondes pour faire un petit tour d’honneur sur la glace où ils ont débuté leur carrière dans la LHJMQ. Juste avant de partir vers Rouyn-Noranda, les hockeyeurs ont pris le temps de discuter, maillot des Foreurs sur le dos, avec le directeur général Pascal Daoust et l’instructeur des gardiens, Mario Baril.

«Olivier et moi, nous avons joué ensemble pendant deux ans et on a vécu de belles choses l’an dernier. C’est certain que je suis content de l’avoir avec moi. Je sais ce qu’il peut apporter à notre équipe», avait lancé le gardien des Sea Dogs au terme de l’entraînement matinal, avant la rencontre.

À l’exception d’un but d’Alexandre Doucet en première période, la soirée de travail de Lemieux a été sans bavure, lui qui a terminé la rencontre avec 24 arrêts. De son côté, Picard a été blanchi de la feuille de pointage, mais a trouvé le moyen de faire parler de lui avec quatre mises en échec.

Olivier Picard Jonathan Lemieux

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Uniforme des Foreurs sur le dos, Olivier Picard et Jonathan Lemieux ont piqué un brin de jasette avec Pascal Daoust et Mario Baril au terme de la rencontre.

La constance est la clé

Pour en revenir au match disputé sur la glace, les Foreurs tentaient de mettre fin à une séquence de quatre revers, eux qui disputaient un deuxième duel en 48 heures. Les Valdoriens ont lancé les hostilités avec possiblement leur meilleure première période depuis quelques semaines. Mais encore, le vert et or n’a pas été capable de transposer ce niveau de jeu pendant 60 minutes, laissant les Sea Dogs inscrire cinq buts sans réplique, dont trois par Brady Burns (9,10,11).

Le vent a changé de côté lorsque la troupe de Gordie Dwyer a joué de chance lorsque la remise devant le filet de Carter McCluskey (3) a a réussi à se faufiler à travers Philippe Cloutier, ce qui a créé l’égalité à la mi-partie. Comble de malheur pour les locaux, William Provost a écopé d’une punition de quatre minutes, dont deux pour conduite antisportive, pour ouvrir la porte à St. John. Il n’en fallait pas plus pour que Burnes marque ce qui allait éventuellement devenir le but de la victoire.

En point de presse, Maxime Desruisseaux a pointé du doigt le manque de constance de son club, que ce soit de la part des jeunes ou des vétérans.

«C’est plaisant être sur le top neuf ou être parmi les quatre premiers défenseurs, mais ça vient avec des responsabilités. Ces rôles doivent se faire avec de la constance. Quand tu joues contre les gros trios, c’est agréable, mais il faut que ce soit bien fait chaque match. C’est ce qu’on tente de solidifier», explique Desruisseaux.

«Lors des deux derniers matchs, Félix Paquet a été incroyable. Est-ce que ç’a été de même durant nos 18 parties? Je ne suis pas prêt à dire ça. Ce soir, on a adoré Thomas Pelletier, mais hier c’était plus difficile. Je ne vise personne en particulier, mais c’est des gars qui ont un gros rôle, mais il faut aller chercher de la constance», ajoute-t-il en mentionnant que le message s'appliquait aussi au gardien Philippe Cloutier.

Au terme de ces deux affrontements contre des équipes des Maritimes, Val-d’Or prendra la route pour les quatre prochaines parties. À l’horaire, une première escale à Boisbriand face à l’Armada, dimanche.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média