Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

26 novembre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Val-d'Or retourne à la case départ face aux Voltigeurs

Foreurs Val-d'Or - Voltigeurs Drummondville

©Dany Germain photographe/LHJMQ

Installé devant le filet de Francesco Lapenna, Zakary Michaud tente de créer de la circulation.

HOCKEY JUNIOR - Forts d’une performance ayant permis d’amasser un point de classement hier soir, les Foreurs de Val-d’Or sont revenus à leurs mauvaises habitudes face aux Voltigeurs de Drummondville. Mauvaises décisions avec la rondelle et des joueurs discrets sur la glace ont ponctué cette huitième défaite de suite au compte de 4 à 1, au Centre Marcel-Dionne.

À l’image des dernières semaines, Val-d’Or s’est payé un séjour à la banque pour chaque erreur commise durant ce duel. Coûteux comme pas deux, ces petits détails n’ont laissé aucune marge de manœuvre aux Abitibiens, 24 heures après avoir la prolongation face aux dangereux Cataractes de Shawinigan.

Avec un pointage à égalité 1 à 1 en deuxième période, deux tentatives de passe à la remorque en territoire offensif se sont transformé en un surnombre offensif complété par Jacob Dion (7) et une échappée en désavantage numérique de Jérémy Lapointe (10). Comme si ce n’était pas assez, un cafouillage de la rondelle, encore à la ligne bleue adverse, a été le coup de grâce pour les Foreurs. Profitant d’un filet désert, Luke Woodworth en a profité pour sceller l’issue de la rencontre avec moins de trois minutes à faire. Charlie Da Fonseca (3) avait ouvert la marque pour les Rouges à l’aide d’un tir foudroyant, qui a fait exploser la bouteille d’eau de William Blackburn.

Au-delà cette mauvaise gestion de la rondelle par moment, le mot constance est une fois revenue dans la discussion lors du point d’après-match. Sans être une inconstance en termes de temps et de période, le niveau d’énergie fluctuait en fonction de certains hockeyeurs dans le clan abitibien.

«Encore une fois, il y a un joueur ou deux qui coûte la partie avec de grosses erreurs. Il n’y a pas moyen de se présenter à 20 joueurs qui performent en même temps. Ce soir, je suis fier de notre quatrième ligne, car elle nous a amené de l’énergie, pareil pour notre trio Lessard-Provost-Mirzabalaev. Il ne reste qu’à trouver la petite étincelle pour aller chercher cette grosse victoire», a avoué Maxime Desruisseaux.

Une dimension renouvelée

Parlant de ce quatrième trio, l’unité composée de Frédéric Potvin, Ludovic Dufort et Mathis Demers était de tous les instants pour son entraîneur-chef, tant offensivement que défensivement. Dufort a même tiré profit de ce travail acharné en amassant son premier filet dans la LHJMQ, sur un retour de lancer de Félix Paquet.

Sans rien enlever à Hugo Larkin et à Paul-Edward Vollant, qui font un travail honnête dans une position inhabituelle, l’ajout de Demers  ajoute une dimension supplémentaire à cette ligne. Le fait qu’il soit un vrai joueur de centre donne quelques options de plus à Maxime Desruisseaux. Ce dernier les a d’ailleurs récompensés en les laissant terminer la rencontre alors que la victoire était hors de portée.

«En partant, la position de Mathis est un plus pour nous. Il est mature, mais il garde son jeu simple. Ce soir, j’ai aimé le fait de constater que Frédéric Potvin et Ludovic Dufort pouvait bien le compléter», analyse le pilote des Foreurs.

Dans le cas de Demers, il demeure encore un joueur affilié en provenance du junior AAA. Peu à peu, il commence à saisir son opportunité. Avec l’évolution de la situation chez Zachaël Turgeon, le membre de l’Everest de la Côte-du-Sud pourrait avoir sa part de rencontres d’ici le congé de Noël, et peut-être même plus.

«On devrait avoir des nouvelles concernant Zachaël vers le milieu de la semaine prochaine. Une fois qu’on va savoir où est-ce qu’on s’en va avec lui, ça va avoir un impact sur la décision concernant Mathis. C’est évident qu’il nous fait réfléchir, car il apporte de belles choses chaque fois qu’on fait appel à ses services», avance Desuisseaux.

Après la Mauricie et le Centre-du-Québec, les Foreurs visiteront une troisième région administrative dans ce voyage, en se rendant en Estrie pour affronter le Phoenix de Sherbrooke, dimanche après-midi.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média