Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

28 novembre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les Foreurs se paient la meilleure équipe de la LHJMQ

Un premier gain depuis le 6 novembre

Foreurs Val-d'Or - Phoenix Sherbrooke

©Dany Germain photographe/LHJMQ

La séquence de huit défaites des Foreurs de Val-d'Or a pris fin à huit, face au Phoenix de Sherbrooke.

HOCKEY JUNIOR - En 1998, les Colocs chantaient «Dehors novembre» à toute la province. Loin d’avoir fait un album, les Foreurs mettront le difficile mois de novembre derrière eux avec non seulement une première victoire en neuf rencontres, mais aussi un gain de 7 à 3 sur la première équipe au classement général, le Phoenix de Sherbrooke.

Bousculés en première période, les Valdoriens ont ouvert les valves dès le début du second engagement. Blanchis dans la colonne des buts depuis le début de la saison, Félix Paquet, Thomas Pelletier et Marshall Lessard ont tous inscrit leur premier de l’année en moins de six minutes pour étourdir les locaux. Ces derniers n’étaient pas en reste, alors que William Provost (6) en a ajouté un autre pour envoyer le gardien Ivan Zhigalov aux douches.

Un élan d’opportunisme qui était la bienvenue chez la troupe de Maxime Desruisseaux, eux qui tiraient quand même de l’arrière 24-16 au chapitre des tirs au but après 40 minutes de jeu. C’était d’ailleurs la première fois dans ce mois que sa formation était en avant par deux buts ou plus.

«Oui, les gardiens de l’autre côté n’ont pas donné de beaux buts, mais nos trois premiers buts étaient à l’aide de trafic en avant du filet, une chose qu’on voulait améliorer dernièrement», mentionne l’instructeur.

Critique envers l’effort chambranlant d’une petite minorité de joueurs la veille, l’entraîneur-chef se dit ravi de voir certains meneurs casser la glace sur la feuille de pointage.

«Depuis deux ou trois semaines, Félix Paquet nous donne rien d’autres que des bonnes performances. Pour Thomas Pelletier, c’est le genre de match qu’on s’attend de lui. Quand tu joues contre des forces de frappe comme [Xavier] Parent et [Joshua] Roy, tes deux premiers défenseurs doivent sortir en lion et être dur à jouer contre», dit-il.

Un rythme cassé

Parfaits après deux périodes, Philippe Cloutier a pu finir le travail dans les 20 dernières minutes, lui qui a obtenu un coussin de deux buts supplémentaires de la part de Jérémy Michel (9,10). Avec un écart aussi grand, il était de soi que les deux équipes allaient déployer une énergie différente. C’est sans compter les nombreuses punitions qui ont cassé le rythme à qui mieux mieux. Même s’il a été battu à trois reprises dans la dernière partie du duel, Cloutier a terminé la soirée avec 44 arrêts.

«On n’avait pas de cadeau à faire à personne, persiste Maxime Desruisseaux, car si on regarde les dernières semaines, pas besoin de vous rappeler comment ça s’est passé. On voulait finir ça sur une belle note».

Ayant bénéficié d’une soirée de congé, samedi, les Foreurs sont revenus avec un alignement à 11 attaquants et six défenseurs, en plus de ramener Hugo Larkin dans l’alignement. Une décision motivée également avec le retour progressif de certains blessés dans l’alignement.

De retour à Val-d’Or avec trois points sur une possibilité de six au courant de la présente semaine, l’équipe se prépare pour son avant-dernier séjour à domicile en accueillant les Wildcats de Moncton (vendredi) et les Islanders de Charlottetown (samedi). Le pilote des Foreurs espère que les trois prochaines semaines seront synonyme d’un nouveau chapitre plus positif dans cette saison 2021-2022.

«Je pense qu’on continue de s’améliorer de match en match. C’est certain qu’on a certaines choses à améliorer, mais j’aime comment l’équipe de dirige en ce moment», note Maxime Desruisseaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média