Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

02 décembre 2021

Aline Essombe - aessombe@lexismedia.ca

Une monnaie spéciale pour mousser l’achat local à Amos

La Chambre de commerce lance le Gourds

AE-Gourds

©Gracieuseté - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Lors de sa dernière assemblée générale du 30 novembre, le CCICA a lancé la monnaie Gourds, qui doit encourager l’achat locale parmi les commerçants, et plus tard auprès du public.

Depuis le 1er décembre, les commerces de la région d’Amos peuvent échanger en utilisant le Gourds, une nouvelle monnaie lancée par la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi (CCICA).  

Le projet de créer une monnaie locale est né du besoin de créer un sentiment d’appartenance auprès des commerçants, selon Lyse Dubois, directrice générale de la CCICA. Elle considère que le Gourds sera une alternative aux différents modes de paiement actuels et que son utilisation permettra de valoriser l’identité locale. 

«Les gens utilisent beaucoup de codes QR, beaucoup de cartes prépayées, a d’abord fait observer Mme Dubois. Ce qu’on veut, c’est contrer l’achat en ligne. On veut que nos citoyens retournent dans les commerces, que l’argent circule, mais circule chez nous en achat local. C’est un peu pour revenir aux sources. Je trouve qu’il est important d’avoir des billets dans notre porte-monnaie parce qu’en ce moment, notre portefeuille est libre», a-t-elle ensuite souligné. 

Une monnaie authentique 

Le Gourds ne sera pas seulement de simples bouts de papier échangeables. La nouvelle monnaie a été imprimée sur un papier spécial, non reproductible, pour éviter les copies et les fraudes. 

«On a aussi fait un montage intéressant dans le visuel. Le Gourds représente vraiment les premiers habitants de l’Abitibi, avec l’histoire du pont (d’Amos). Tout ce qu’il y a sur le billet représente la naissance de l’Abitibi à quelque part», a décrit Lyse Dubois.   

Déjà, les demandes fusent et la Chambre de commerce ne cesse de recevoir des appels de commerçants intéressés à utiliser le Gourds. «On a déjà 40 000 $ en date d’aujourd’hui (le 1er décembre) qui s’en vont dans notre MRC!», s’est réjouie la directrice de la CCICA.

«Je veux qu’on se l’approprie, et qui sait, peut-être qu’un jour, ce sera une vraie monnaie locale qui pourra circuler et remplacer notre dollar dans notre MRC»   Lyse Dubois 

Hommage à un pionnier 

Lyse Dubois estime aussi que la nouvelle monnaie est une belle façon de revaloriser l’histoire de la région et d’honorer la mémoire de David Gourd, l’un des fondateurs de la Chambre de commerce d’Amos en 1920, qui a été maire de la ville de 1918 à 1921 et député fédéral de 1945 à 1957. D’ailleurs, les billets, de 25 Gourds chacun, ont été imprimés à son effigie. 

«Ce ne m’est pas une monnaie qui va circuler, mais qui fonctionne sur le même mode qu’un chèque-cadeau. Elle part de la Chambre de commerce vers la personne qui l’achète, ensuite elle est dépensée chez les commerçants avant de retourner à la Chambre de commerce. Le Gourds ne circule donc pas plus de 10 fois», a expliqué Mme Dubois.  

Le Gourds plutôt que le dollar ?  

Le Gourds n’est pour le moment distribué qu’aux commerçants intéressés. Le public ne peut pas encore y avoir accès ou s’en servir, mais la Chambre de commerces espère rapidement pouvoir élargir son utilisation à toute la population. 

«Ce que l’on veut, c’est que ce Gourds vive sur plusieurs années. Je veux qu’on se l’approprie, et qui sait, peut-être qu’un jour, ce sera une vraie monnaie locale qui pourra circuler et remplacer notre dollar dans notre MRC, que les gens soient fiers de l’apporter à nos commerçants et que nos commerçants soient fiers de prendre cette monnaie», souhaite Lyse Dubois.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média