Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

06 décembre 2021

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Couverture ambulancière et soins de santé : Malartic réclame une enquête publique

AB-Ambulances

©Photo: Le Citoyen – Archives/Thierry De Noncourt

Dans la foulée du décès de Richard Genest survenu la semaine dernière dans des circonstances troublantes qui doivent être éclaircies par une enquête du Bureau du coroner, Malartic et son maire Martin Ferron réagissent à leur tour.

Qualifiant ce décès d’un autre de trop sur le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue «alors qu’il aurait pu être évité sans la fermeture de certains services de santé d’urgence et avec une desserte ambulancière adéquate dans la région», la Ville de Malartic signale qu’elle sonne l’alarme depuis plusieurs mois au gouvernement du Québec pour lui demander d’agir afin d’assurer des soins de santé à toute la population de l’Abitibi-Témiscamingue.

Après avoir envoyé une mise en demeure au ministère de la Santé le 23 juin dernier pour réclamer la fin des horaires de faction des ambulanciers sur son territoire (demande qui a été refusée), Malartic est revenue à la charge le 1er septembre en faisant parvenir une lettre à la coroner en chef, Me Pascale Descary, pour lui demander d’instaurer une enquête publique sur le niveau de risque lié à la desserte ambulancière à Malartic et en Abitibi.

Bien que cette lettre soit restée sans réponse jusqu’à maintenant, la Ville de Malartic assure qu’elle poursuivra ses démarches en ce sens «tant que la situation ne s’améliorera pas». La Ville souligne d’ailleurs avoir envoyé une autre lettre à la coroner en chef le 3 décembre, celle-là en lien avec l’événement de Senneterre, pour réclamer cette fois une enquête publique élargie sur la couverture des soins de santé en Abitibi-Témiscamingue et plus particulièrement dans le secteur de Malartic.

Le maire Ferron estime que la population de Malartic et de toute de l’Abitibi-Témiscamingue est en droit de s’attendre à des délais d’intervention raisonnables en matière de santé. «Il est plus qu’urgent que des solutions soient mises en place avant qu’une autre tragédie ne survienne dans la région», affirme-t-il.

Se disant de tout cœur avec la famille Genest dans cette épreuve, M. Ferron et la Ville de Malartic accueillent favorablement la décision du Bureau du coroner d’enquêter sur le décès de Richard Genest. Il s’agit, selon eux, «d’un premier pas dans le dossier de la couverture des soins de santé d’urgence en Abitibi-Témiscamingue».

Dessersom en rajoute

Même son de cloche du côté de l’entreprise ambulancière Dessercom, très présente en Abitibi-Témiscamingue. «Nous accueillons favorablement la décision du coroner de mener une enquête pour mieux comprendre les circonstances entourant ce décès et nous comptons évidemment collaborer aux travaux, mentionne Maxime Laviolette, directeur général de Dessercom par voie de communiqué. En entrevue dans les médias, j’ai entendu plusieurs politiciens évoquer des problématiques de couverture ambulancière et c’est exactement ce que nous décrions depuis plusieurs mois à travers le Québec», fait-il remarquer.

Selon M. Laviolette, la balle n’est clairement plus dans le camp des CISSS, des CIUSSS ou des entreprises ambulancières. «Le ministère de la Santé et le Conseil du Trésor doivent investir immédiatement dans les services préhospitaliers d’urgence, notamment dans les zones où les paramédics sont sous des horaires de faction, c’est-à-dire de garde à leur domicile 24 heures sur 24 pendant sept jours plutôt qu’être à bord de l’ambulance, soutient-il. Tout comme la famille et la population, nous souhaitons que des solutions durables soient mises en place pour régler les problèmes systémiques de notre réseau de la santé et nous espérons que l’enquête mènera à des recommandations pour améliorer les soins de santé au Québec, surtout en régions.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média