Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

07 janvier 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Un avenir en transition, sans vente de feu

Marshall Lessard quitte pour Saint John en retour d’un espoir

Francis Wood - Intrépide Gatineau

©gracieuseté - Dany Germain

Choix de 2e ronde de Saint John au repêchage 2021, Francis Woods, le prospect de 16 ans obtenu par les Foreurs dans l’échange de Marshall Lessard, devrait terminer la saison dans le M18 AAA avec l’Intrépide de Gatineau.

HOCKEY JUNIOR - Alors qu’on assistait à une période des transactions des plus tranquilles dans la LHJMQ, le rythme a repris de manière enlevante lors de la date limite du 6 janvier. Flairant l’opportunité de renflouer leur banque de choix au repêchage, les Foreurs de Val-d’Or ont refilé un de leurs vétérans à une équipe aspirante au championnat.

Arrivé à l’âge de 16 ans après avoir été une sélection de 1er tour en 2018, l’attaquant de 19 ans Marshall Lessard, auteur de sept buts et 11 points en seulement neuf matchs cette saison, poursuivra sa carrière avec les hôtes du prochain tournoi de la Coupe Memorial, les Sea Dogs de Saint John.

En plus de céder un choix de 3e tour (2022) et de 6e tour (2024) dans cet échange, l’organisation valdorienne reçoit un choix de 1er tour (Charlottetown) en 2022, des choix de 4e, 5e et 6e ronde en 2023, une sélection de 10e ronde en 2024 et l’attaquant de 16 ans Francis Woods.

Membre de l’organisation de l’Intrépide midget AAA de Gatineau, Woods est un imposant gaillard de 6’3’’ et 205 livres. Repêché au 42e rang au total en 2021 (2e ronde) par les Sea Dogs, il cumule 19 points en 26 parties au niveau M18 AAA.

«Avec la situation précaire chez nos joueurs de 20 ans, il fallait préparer un peu la transition. Ce n’est pas une vente de feu, assure le directeur général hockey des Foreurs, Pascal Daoust, mais tout le monde voulait Alexandre Doucet. Je voulais le garder, car il est tout le temps en santé. Il a aussi un superbe profil offensif, il peut jouer sur le désavantage numérique et il aime jouer ici.»

Actuellement en attente d’une reprise des activités dans le M18 AAA, Woods finira la saison à Gatineau, mais Pascal Daoust se garde des portes ouvertes au cas où il aurait besoin de ses services pour quelques parties cette saison.

«En termes de points, il (Woods) est dans les dominants dans les points primaires (buts + première passe). En termes de jeu physique, il est au sommet de la pyramide pour les mises en échec par tranche de 60 minutes. Il a plein d’éléments dans son jeu. Avec sa charpente, il ne s’en vient pas avec la vitesse de [Justin] Robidas. S’il développe cette facette, ce sera un joueur qui n’en aura pas 10 comme lui dans la ligue», décrit Daoust.

Les 20 ans inchangés

Un des dossiers qui retenaient l’attention pendant les trois dernières semaines, le trio de joueurs de 20 ans restera finalement le même qu’en début de saison. Jérémy Michel, Thomas Pelletier et Émile Lauzon concluront donc leur carrière junior dans l’uniforme vert et or. Dans le cas du dernier, rien n’est encore sûr toutefois côté santé.

Ayant subi des examens de la part d’une clinique spécialisée quelques jours avant Noël, Lauzon devait, en principe, savoir s’il pouvait faire un retour à la compétition ou mettre un terme à sa carrière dans le hockey élite. Après un premier avis négatif de la part des médecins, ceux-ci auront besoin d’une seconde batterie de tests pour valider leur pronostic.

Or, ledit rendez-vous aura lieu après le 10 janvier, date limite pour que les équipes de la LHJMQ rendent leur liste de 25 joueurs sous contrat pour le reste de la saison. Donc, les Foreurs se croisent les doigts pour que l’attaquant valdorien puisse obtenir le feu vert pour s’entraîner et peut-être effectuer un retour au jeu en février ou en mars. Rappelons qu’Émile Lauzon n’a joué que quatre parties jusqu’à maintenant en 2021-2022.

Un record possible pour Michel

Avec les 20 ans qui restent en place, cela signifie que Jérémy Michel aura l’entièreté de sa carrière junior de cinq ans sous les mêmes couleurs. Arrivé à 16 ans dans le premier repêchage de l’ère Pascal Daoust, en 2017, Michel peut viser un record de franchise. Installé au 7e rang de l’histoire de l’organisation avec 256 parties jouées, le Lévisien a besoin de 31 matchs supplémentaires pour battre la marque de 286, qui appartient depuis 2011 à Shawn Morton-Boutin. Dans un scénario où le circuit Courteau joue son calendrier de 68 matchs au complet, tous les espoirs sont permis dans le cas du #92, s’il évite les blessures.

«L’ajout des Lions de Trois-Rivières (ECHL) amène une source de motivation concrète. Avant, on pouvait imaginer que c’était loin comme ligue. Maintenant, il y a une équipe en plein cœur de la province et il voit certains anciens coéquipiers jouer là. Ça donne de l’espoir à bien des gens», mentionne Pascal Daoust sur Jérémy Michel qui a été un choix de 7e ronde des Blues de St. Louis en 2019.

Demers et Miron en renfort

Un précieux dépanneur dans les derniers mois pour les Foreurs, l’attaquant de 19 ans Mathis Demers finira officiellement la saison en Abitibi. Membre de l’Everest de la Côte-du-Sud (Junior AAA), Demers n’aura pas volé son nouveau poste dans la LHJMQ. Avec la position de centre qui a été sévèrement amochée cet automne chez les Foreurs, l’ancien espoir des Eagles du Cap-Breton aura été une bouée de secours fiable pour l’entraîneur-chef Maxime Desruisseaux.

En plus de garder Demers, la formation valdorienne a réclamé l’ailier de 19 ans Landon Miron au ballotage, vendredi. Un porte-couleurs des Mooseheads d’Halifax, Miron n’a jamais été repêché dans la LHJMQ. Auteur de seulement trois points en 18 rencontres cette saison, le Néo-Écossais de 6’2’’ sur 204 livres en avait récolté 16 en 37 confrontations, dont 11 buts, en 2020-2021.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média