Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

13 janvier 2022

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Aki déménage dans trois fois plus grand

Pour mieux répondre à la demande

Aki

©Photo: Marie-Claude Robert

Les copropriétaires d’Aki épicerie et boutique écoresponsable de Val-d’Or, Jolyane Luneau, Myriam Grenier et Jennifer Grégoire.

Ce n’est pas la pandémie de Covid-19 qui allait empêcher la jeune entreprise écologique Aki de prendre de l’expansion.

À l’aide d’un prêt de 25 000 $ de la SADC de la Vallée-de-l’Or, Aki épicerie zéro déchet s’apprête à emménager dans des locaux trois fois plus vastes, à la Place du Québec (le fameux cube blanc situé au 888 de la 3e Avenue), au centre-ville de Val-d’Or.

En quittant ses locaux actuels, qui se trouvent aussi sur la 3e Avenue (près de l’église St-Sauveur), le commerce va du même coup changer de nom pour devenir Aki épicerie & boutique écoresponsable, puisqu’il va élargir son offre de produits au-delà de l’alimentaire, question de répondre à la demande de sa clientèle, ce qui était devenu impossible à l’emplacement d’origine.

«Nous manquons d’espace dans notre local actuel, signale Myriam Grenier, l’une des trois copropriétaires de l’entreprise qui a vu le jour en mars 2019. «Notre bail arrive à la fin de sa troisième année et une opportunité s’est présentée pour un local trois fois plus grand. Grâce au prêt, on saute à pieds joints dans ce nouveau et grand projet!», ajoute-t-elle.

Après une dernière journée d’opération aux locaux d’origine, le 21 janvier, Aki procédera au déménagement et prévoit ouvrir ses nouvelles installations au public à compter du 28 janvier.

Ajouter de la diversité

Les trois propriétaires d’Aki disent avoir des idées plein la tête pour se diversifier, et ce, après avoir vu leurs opérations teintées par deux années de pandémie et des travaux majeurs de la Ville de Val-d’Or directement devant leur commerce.

«On croit toujours en notre mission de réduire nos déchets et d’aider la planète, mais on ajoute à cela la priorité de l’achat local, régional et québécois, indique Jennifer Grégoire, l’une des autres copropriétaires. Il vaut parfois mieux acheter un produit emballé, mais fabriqué ici, que de le laisser de côté et se fournir hors province, affirme-t-elle.

«On entre une panoplie de nouveaux produits alimentaires ou réutilisables, et on ajoute un service de location de vêtements d’occasion, de maternité et de bébé, souligne Mme Grégoire. On s’ouvre à une nouvelle clientèle et on offrira plus à ceux qui nous suivent depuis nos débuts.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média