Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

17 janvier 2022

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Recul des ventes de maisons unifamiliales

Le manque de propriétés disponibles plombe le marché immobilier

immobilier vente maison

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

Le manque de propriétés disponibles nuit au marché immobilier de l’Abitibi-Témiscamingue.

Après un début d’année très actif, en région, où les faibles taux d’intérêt combinés à la possibilité de faire du télétravail ont dynamisé le marché immobilier, les ventes de résidences unifamiliales ont finalement reculé de 5 %, en 2021. 

Selon Robert Brière, directeur de la Chambre immobilière de l’Abitibi-Témiscamingue, ce repli était prévisible en raison de la faiblesse de l’offre. En effet, il n’y a eu que 1 306 nouvelles propriétés inscrites en 2021, contre 1401 en 2020, une baisse de 7%. Il y a actuellement que 347 propriétés disponibles, contre 611 à pareille date l’an dernier, soit 43 % de moins.  

Le marché est donc encore très favorable aux vendeurs. « En ce moment, tout se vend lorsque le prix est juste et la propriété bien présentée», a souligné M. Brière. 

Seuls les marchés de La Sarre (34%) et du Témiscamingue (8%) ont connu une augmentation des ventes. C’est à Rouyn-Noranda que le repli est le plus important avec un recul de 20 % des ventes. Le prix médian des résidences a augmenté de 4 %, passant de 220 00$ à 229 750 $ entre 2020 et 2021. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média