Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

13 avril 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Baie-Comeau trouve encore la recette gagnante contre Val-d'Or

Le Drakkar balaie les trois matchs contre les Foreurs.

Drakkar Baie-Comeau - Foreurs Val-d'Or

©gracieuseté - Dany Germain

Val-d'Or s'est avoué vaincu à trois reprises contre le Drakkar, cette saison.

HOCKEY JUNIOR - Défaits à deux reprises par le Drakkar de Baie-Comeau sur leur patinoire, les Foreurs de Val-d’Or avaient la chance de prendre leur revanche sur la Côte-Nord. L’histoire est restée telle quelle pour le vert et or, qui a été blanchi pour un second match de suite, au compte de 3-0, mercredi soir.

Cette première escale d’un voyage de trois matchs aura manqué de mordant chez la troupe valdorienne. Dominés 45-22 dans les tirs, les Foreurs ont très peu dérangé le vétéran gardien Olivier Adam, qui a récolté son sixième jeu blanc de la saison. À 200 pieds, Adam Rouleau a tenté tant bien que mal de garder les siens dans la rencontre, lui qui a été battu par Andrew Belchamber (10), Xavier Fortin (21) et Benjamin Corbeil (28). Un beau retour après avoir donné six filets sur 27 lancers, samedi dernier, à Rouyn-Noranda.

«Adam n’est aucunement impliqué dans la défaite. Il nous a donné quelque chose de solide», résume Maxime Desruisseaux.

«Je vais lever mon chapeau à Baie-Comeau. Le Drakkar était sur la rondelle et était très combatif. Sur les rondelles libres, il était toujours plus rapide que nous. Il nous a limités à peu de chances de marquer, donc c’est certain que ça devient difficile de remporter la victoire dans ce temps-là.

Une ligne productive

Pour une deuxième rencontre de suite, les Foreurs n’ont pas fait bouger le cadran des buts. Totalisant seulement deux filets à leurs trois dernières sorties, Val-d’Or ressent plus que jamais l’absence d’Alexander Mirzabalaev, pendant que la profondeur de l’attaque est vivement testée. Par ailleurs, l’ailier russe n’a pas fait le voyage avec l’équipe, lui qui guérit toujours une microfracture dans la région de la gorge.

«Je vais être bien honnête, on a juste un trio qui génère quelque chose offensivement. Présentement, on ne génère pas beaucoup de buts. En ce moment, il y a seulement trois joueurs qui amènent des chances de marquer. Quand tes trois autres trios ne produisent pas beaucoup, ça devient plus difficile de marquer, c’est certain», ne cache pas l’entraîneur des Foreurs.

Avec deux gardiens qui arrivent du niveau midget AAA, le contexte se prête mal à une panne sèche.

«C’est sûr que ça pourrait les aider dans leur confiance. Présentement, c’est la réalité que l’on vit. Il faut faire avec», a ajouté l’instructeur.

La formation abitibienne reprendra la route pour se rendre à Chicoutimi pour y affronter les Saguenéens, vendredi et samedi.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média