Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

22 avril 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les choses se corsent de plus en plus chez le vert et or

Foreurs Val-d'Or - Saguenéens Chicoutimi

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Jérémy Michel (#92) a évité le poteau de peu après une collision avec le filet de Sergei Litvinov.

HOCKEY JUNIOR - La boucle ne se sera pas bouclée de la bonne manière pour la portion à la maison de la saison régulière des Foreurs de Val-d’Or. Pendant que les vétérans de 20 ans faisaient un dernier tour de piste au Centre Agnico Eagle, les Saguenéens de Chicoutimi ont complété le balayage de trois parties contre les Valdoriens, en l’emportant 4 à 2, vendredi soir.

Cette neuvième défaite consécutive vient compliquer la potentielle qualification en éliminatoire chez la formation abitibienne. Avec la victoire des Tigres de Victoriaville sur l’Armada de Blainville-Boisbriand, les Foreurs n’ont maintenant que trois points d’avance sur la dernière équipe qualifiée pour la danse du printemps. Possédant un match en main sur Victoriaville et Val-d’Or, le Drakkar de Baie-Comeau sera en action, demain, face aux Mooseheads d’Halifax.

À partir de dimanche, la troupe de Maxime Desruisseaux entamera son dernier et plus important voyage de la saison. Après une première escale à Gatineau (dimanche), celle-ci se rendra à Victoriaville (jeudi), Shawinigan (vendredi) et Sherbrooke (dimanche) pour conclure le calendrier.

«Comme je disais aux joueurs après la partie, il va falloir montrer du caractère et se tenir. Personne ne va nous faire des cadeaux. On est en fin de saison, donc tout le monde veut améliorer son sort et se prépare pour les séries. C’est à nous de nous en sortir là-dedans et d’y croire», a indiqué Maxime Desruisseaux.

@ST:À l'envers

@R:Contrairement au duel de jeudi contre Rouyn-Noranda, la deuxième période a servi de souliers de béton pour les locaux. Souvent du mauvais côté de batailles à un contre un, Val-d’Or a vu les Saguenéens prendre une avance de 2 à 1, gracieuseté au deuxième du match de Fabrice Fortin (9,10). En troisième période, William Rouleau (25) a donné un coup dur en doublant l’avance des Sags à l’aide d’une déviation parfaite de la passe de Michaël Pellerin. Même si Jérémy Michel (31) a redonné espoir aux partisans, Félix Bédard (4) a assuré la victoire des représentants du Saguenay – Lac-Saint-Jean dans un filet désert.

Ayant la chance d’avoir du temps de qualité sur la première unité d’avantage numérique depuis quelques parties, Zackary Michaud (6) a donné raison à son entraîneur de l’utiliser, en poussant un retour derrière Sergei Litvinov, en première période.

«Je trouvais qu’on manquait de papier sablé. On était là, mais c’était souvent palette à palette ou corps à corps. Sors le chien en toi pour sortir avec la rondelle. En première et en troisième période, c’était correct, mais on manquait de ça en deuxième période, a pensé l’entraîneur.

«Rendu en séries éliminatoires, des tic-tac-toes, il y en aura de moins en moins. Il va falloir garder le jeu simple. On s’est compliqué la vie durant quelques moments. En jouant de manière plus simple, on aurait pu générer un peu plus d’offensive».

Foreurs Val-d'Or - 20 ans 2021-2022

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Entourés de leur famille, Jérémy Michel, Émile Lauzon et Thomas Pelletier ont vu leur carrière être honorée par les Foreurs.

Pincement au cœur

Avec ce dernier à domicile en cette saison 2021-2022, les Foreurs n’ont pas manqué l’occasion de célébrer la carrière junior de leurs trois joueurs de 20 ans, qui quitteront bientôt la LHJMQ. En plus d’une gerbe de fleurs remise à la famille, le trio de hockeyeurs a pu recevoir un uniforme à conserver et un cadre pour souligner le tout. La communauté valdorienne a également pu prendre quelques minutes pour souligner les quatre saisons d’Émile Lauzon. Absent de la compétition depuis octobre, le joueur de centre a eu l’opportunité de remettre ses patins et son chandail pendant quelques minutes pour se rendre au centre de la patinoire, avec ses proches et ses coéquipiers, Jérémy Michel et Thomas Pelletier.

«J’ai vraiment apprécié l’attention. Je veux remercier l’organisation des Foreurs, mes amis et ma famille qui m’ont tous supporté. Je m’ennuie d’embarquer sur la patinoire, de voir la foule, d’être avec les gars. C’est un sentiment que tu n’as pas ailleurs», a exprimé Lauzon après la partie.

«C’est toujours plaisant quand il vient nous voir. C’est quelqu’un qui est apprécié et qui amène du leadership dans notre groupe. En même temps, je l’ai vécu aussi quand je jouais à 20 ans. Quand c’est la dernière fois, tu as un petit motton dans la gorge», s’est remémoré Maxime Desruisseaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média