Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

06 mai 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Un copier-coller au résultat différent pour les Foreurs

Les deux équipes s’amèneront en Abitibi à égalité 1-1

Foreurs Val-d'Or - Olympiques Gatineau

©gracieuseté - Dominic Charette

Gatineau a nivelé la série 1 à 1 grâce à une victoire de 5 à 1 sur les Foreurs de Val-d'Or.

HOCKEY JUNIOR - Battus la veille dans le match #1, les Olympiques de Gatineau ont poursuivi les hostilités avec la même recette. Heureusement pour eux, le produit final n’a pas brûlé au four et ces derniers l’ont emporté 5 à 1 pour créer l’égalité 1 à 1 dans la série de format trois de cinq.

La fonction Ctrl+C/Ctrl+V a été priorisée dans l’ordinateur de l’entraîneur-chef Louis Robitaille. Hermétiques en zone neutre et opportunistes en fin de période, les Gatinois ont prouvé leur statut de favori pendant la totalité de la soirée. Le seul ingrédient qui semble avoir été ajouté dans cette victoire : une plus grande utilisation des tirs provenant des défenseurs.

La stratégie a porté ses fruits pour les locaux. Trois des cinq filets inscrits sont venus de la palette d’arrières (Olivier Boutin et Isaac Belliveau, à deux reprises). Manix Landry et Antonin Verreault ont également touché la cible chez les représentants de l’Outaouais.

«Oui, ils ont plus de lancers que nous, mais on ne donne pas beaucoup de chances de l’enclave, donc je suis content de comment on se comporte défensivement. Il faut être meilleur et bloquer plus de lancers, mais je crois qu’on n’a pas été dominé dans la zone dangereuse lors des deux premiers matchs», constate Maxime Desruisseaux au terme de cette seconde confrontation.

Dominé à cinq contre cinq, Val-d’Or espère trouver une solution pour fabriquer des buts. Comme cela a été le cas jeudi soir, l’avantage numérique a été l’unique distributeur de réussite, par l’entremise du deuxième de la série de Justin Robidas.

«Dans mon esprit, il va falloir être plus opportuniste si on veut gagner cette première ronde. On en a manqué un peu lors de la deuxième période, ce qui nous aurait permis de nous garder dans le match. Les Olympiques ont été meilleurs que nous ce soir», pense l'entraîneur des Foreurs.

Autre blessure importante

Mince en munitions chez les joueurs de 20 ans et les gardiens de but, Val-d’Or a vu ses rations s’amaigrir encore plus avant la tombée de la rondelle. Inséré comme prévu dans l’alignement, Thomas Pelletier a finalement déclaré forfait pour ce deuxième duel. Le doyen de la brigade défensive s’est blessé au bas du corps durant la période d’échauffement après avoir marché sur une rondelle. Il était encore trop tôt pour établir un diagnostic précis.

En l’absence du joueur de 20 ans, Hugo Larkin a pris sa place. Au bout du compte, Maxime Desruisseaux a principalement fait rouler ses cinq autres défenseurs. Rien pour aider à garder les jambes fraîches au banc des visiteurs.

«Je pense qu’on a quand même bien fait dans les circonstances, même si on veut être meilleur. Si on m’avait dit qu’on allait chercher une victoire à Gatineau lors des deux premières parties, j’aurais acheté le plan. On sort d’ici avec la tête haute. On s’en va à la maison et on sait ce qu'il faut faire pour gagner», nuance Desruisseaux.

«L’autre équipe est une meilleure formation que nous. Par contre, on réussit à avoir nos chances de marquer et de bons moments en zone offensive. C’est évident qu’ils ont quatre belles lignes et six bons défenseurs. Si on leur donne un petit peu d’espace, c’est là que ça devient compliqué».

La bonne nouvelle chez les Foreurs, ceux-ci seront assurés de jouer, au moins, deux autres parties devant leurs partisans. L’important match #3 aura lieu, lundi soir, au Centre Agnico Eagle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média