Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

09 mai 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les Olympiques accomplissent un premier objectif sur la glace des Foreurs

Olympiques Gatineau - Foreurs Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

L'Allemand Haakon Hanelt (à gauche) a inscrit ses deux premiers buts de la série dans le match #3.

HOCKEY JUNIOR - L’erreur n’est maintenant plus permise chez les Foreurs de Val-d’Or. Même dans une rencontre qui ressemblait plus à l’identité du vert et or, celui-ci a vu les Olympiques de Gatineau répondre au défi et l’emporter au compte de 8 à 5 pour prendre les devants 2 à 1 dans cet affrontement de premier tour.

Habitués à du jeu serré, les Gatinois ont vu le jeu s’ouvrir et l’offensive prendre du momentum pendant la deuxième période. À égalité 1 à 1 après 20 minutes de jeu, le match est passé en troisième vitesse. Au total, les deux gardiens ont vu un total de huit buts inscrits sur 42 tirs provenant des deux côtés.

Au-delà des chances de marquer, les Foreurs ont autant fait preuve de résilience que de cafouillage dans leur jeu. Plusieurs erreurs mentales, souvent difficiles à avaler à ce point-ci de l'année, ont plombé les chances des locaux de rester dans la rencontre. Chaque fois que la lumière rouge scintillait d’un côté, l’autre située 200 pieds plus loin allait suivre quelques minutes plus tard.

«C’est évident que je suis déçu du résultat final. Par contre, on a dirigé 43 lancers contre un club très hermétique. Les Olympiques jouent habituellement de manière très fermée, mais on a quand même réussi à amener de l’offensive. Pour avoir réussi à créer tout ça, je dois dire qu’on a fait de belles choses», analyse l’entraîneur des Foreurs, Maxime Desruisseaux.

«C’est pas le genre de partie qu’on joue habituellement, mais c’est dans l’identité des Foreurs. Ils sont très rapides en contre-attaque et leurs défenseurs font partie du jeu. Leur avantage numérique leur a procuré de gros buts importants. Ce que j’aime, c’est qu’on a trouvé un moyen de gagner», d’ajouter son homologue chez les Olympiques, Louis Robitaille.

Le premier trio en forme

Auteur de tous les buts des Foreurs lors des deux matchs à Gatineau, le premier trio du vert et or a sorti les gros bras pour donner toutes les chances du monde à la troupe abitibienne. À eux trois, Jérémy Michel (1 but, 3 passes), Justin Robidas (1 but, 2 passes) et Alexandre Doucet (2 buts) cumulent maintenant huit des neuf filets des Foreurs depuis le début de la série.

En enlevant les erreurs mentales de sa troupe, Maxime Desruisseaux voit d’un bon œil le match #4, prévu demain soir au Centre Agnico Eagle.

«Sur les huit buts, je vais leur en créditer quatre. Les autres, nous nous sommes mis dans le pétrin avec des erreurs qui ne doivent pas arriver en éliminatoire. Quand tu as la rondelle et que tu n’as pas d’option, il faut que tu la mettes en arrière de leur filet. On a eu aussi un mauvais changement qui a coûté un but. Si on joue comme ça demain, tout en corrigeant ces deux ou trois petites erreurs, j’ai très confiance en notre groupe», pense le pilote valdorien.

Reste que le match s’est joué à quelques détails près. En retard 5 à 4 en fin de deuxième période, Zackary Michaud, possiblement le héros obscur de cette série pour Val-d’Or, a eu une chance en or de niveler le pointage, mais Rémi Poirier a fermé la porte sur cette échappée. De l’autre côté, après avoir fait un superbe arrêt, Tristan Boileau a complètement été surpris par un tir voilé lointain de Cole Cormier en fin de période. Un coup de massue qui s’est ressenti chez les 1277 spectateurs présents dans l’assistance.

«Alexander Mirzabalaev a huit tirs au filet ce soir. En moyenne, il marque sur le quart de ses tirs, d’après moi, ça va être à son tour demain. David Doucet est partout sur la patinoire depuis nos 10 dernières parties. Il s’implique physiquement et a marqué notre cinquième but. Zackary Michaud est bâti pour les séries éliminatoires. Il a l’ADN d’un vrai Foreur», estime Maxime Desruisseaux.

Chez les vainqueurs, Haakon Hanelt (1,2), Isaac Belliveau (3), Zach Dean (1,2), Tristan Allard et Samuel Savoie ont été les autres marqueurs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média