Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

15 juin 2022

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

DPJ en Abitibi-Témiscamingue

Augmentation des signalements en 2021-2022

Enfant triste DPJ

©Gracieuseté

La Direction de la protection de la jeunesse d’Abitibi-Témiscamingue confirme une hausse de 10,9% dans le traitement des signalements en 2021-2022 

En tout, la DPJ soutient que 4101 signalements ont été traités dans la région en 2021-2022, soit une hausse d’environ 380 cas comparativement à 2020-2021. Il s’agit d’une moyenne de 11 signalements par jour pour la région, soit un de plus, quotidiennement, que l’année précédente. L’Abitibi-Témiscamingue demeure toutefois sous la moyenne provinciale, qui s’élève à 12,5%. Au Québec en 2021-2022, la DPJ a reçu 132 632 signalements relatifs à la protection des jeunes. « Il s’agit d’une bonne nouvelle dans un sens. C’est que les gens sont plus à l’aise pour dénoncer des situations qui pourraient requérir l’intervention de la DPJ. En réalité, 75% des signalements envoyés à la DPJ proviennent du système de santé et des forces policières alors que la population compte pour le 25% restant » explique le directeur de la DPJ pour l’Abitibi-Témiscamingue, Donald Vallières. 

Manque criant de main-d'œuvre pour la DPJ en A-T 

Il y a présentement 25 postes à combler à la DPJ en Abitibi-Témiscamingue. « Effectivement, il nous manque des effectifs. Ce qui est difficile n’est pas seulement de combler ces postes, mais également de combler les congés parentaux de nos travailleurs, travailleuses. Nous devons nous replier sur l’embauche de travailleurs sociaux issus des agences de placement pour combler nos effectifs. Le manque de main-d'œuvre est tellement criant que nous offrons des permanences à nos employés dès leur embauche », affirme Donald Vallières. 

Publicité

Défiler pour continuer

Commentaires

24 juin 2022

sophie fredette

Lorsque les conditions de travail sont trop mauvaises, il manque de gens. C'est assez simple...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média