Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

22 juin 2022

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

Arsenic dans l’air à Rouyn-Noranda

L’ex-directeur national de la santé publique du Québec, le Dr. Horacio Arruda, s’explique.

Horacio_Arruda

©Émilie Nadeau

Le Dr. Horacio Arruda s’explique au sujet du fait qu’il aurait retiré des informations en lien avec le taux élevé d’arsenic chez les adultes du quartier Notre-dame, à Rouyn-Noranda, dans un rapport de la santé publique de 2019

Le docteur Horacio Arruda se défend d’avoir voulu cacher des informations concernant les émanations d’arsenic et les taux de cancer à Rouyn-Noranda dans son rapport de 2019. 

Le docteur Arruda affirme que les données retirées du rapport de 2019 avaient été rendues publiques au sein des acteurs du milieu, soit la ville de Rouyn-Noranda, le comité de surveillance environnemental et la Fonderie Horne. Il s’agissait de données concernant le taux de cancer du poumon chez les adultes qui habitaient le quartier, qui étaient plus élevés que la moyenne (Annexe 6). « Ces données circulent depuis 2019. Elles n’ont jamais été cachées. Le but était de prendre le temps de faire une analyse indépendante concernant les cas de cancer du poumon dans la population adulte (Annexe 6) avant de pouvoir communiquer de façon intelligente ces données », a expliqué le Dr. Arruda en conférence de presse.  

Les faits reprochés

Le Dr. Horacio Arruda, confirme qu’il avait retiré des informations d’un rapport de la santé publique sur les incidences de cancer du poumon dans la population de Rouyn-Noranda en 2019. Il s’agissait d’une étude sur les incidences de cancer du poumon chez les enfants vivant dans le quartier Notre-Dame, dans lequel est situé la Fonderie Horne, propriété de Glencore. Selon les résultats de l’étude, les jeunes du quartier affichaient un taux d’arsenic 4 fois supérieur à la moyenne et un risque accru de développer un cancer du poumon. La responsable des relations avec les médias pour le comité ARET, Nicole Desgagnés, confirme d’ailleurs que le docteur Arruda a rencontré des administrateurs de la fonderie le même jour qu’il a rencontré des résidents du quartier, la ville de Rouyn-Noranda ainsi que les membres du comité local de vigie environnementale (ARET). Québec devrait rendre public un nouveau rapport sur l’arsenic et les incidences de cancer à Rouyn-Noranda d’ici quelques semaines, selon le Dr. Arruda. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média