Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

29 juin 2022

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

«Ici, je me sens aimée» - Suzanne, une membre du centre l’ACTIA

Ginette Patrie

©Lucie Charest

Ginette Patrie et Réjean Parent, respectivement présidente et trésorier de l’ACTIA, ont remercié tous les intervenants commanditaires et collaborateurs à ce projet d’envergure.

La mission et l’impact du centre de jour l’ACTIA n’auront jamais été aussi concrets que lors de l’inauguration de la murale habillant deux faces de son bâtiment. Tous autant qu’ils étaient, administrateurs, intervenante, clientèle ont savouré ce moment de joie, moment digne des plus beaux exemples de résilience.

Carole Paquin, coordonnatrice de l’ACTIA, était fort émue lorsqu’elle a rappelé, à sa manière les étapes déterminantes qui ont conduit l’organisme et centre de jour à ce jour mémorable, 26 ans après sa fondation.

«À plusieurs reprises, nous avons traversé des difficultés, a-t-elle relaté. Quand Gilles Laplante nous a offert gratuitement ce bâtiment, en dernier recours en 2018, nous étions au bord du gouffre. Chacun a trouvé sa façon de nous aider selon ses compétences, selon ses forces. Et nous sommes toujours là.»

Elle a profité de l’occasion pour remercier sa collègue, Line Falardeau, la présidente de l’organisme, Ginette Patrie, et le trésorier Réjean Parent.

«Ici, je me sens acceptée, je me sens aimée» - Suzanne, une membre active de l’ACTIA

ACTIA - Suzanne - membre actif

©Lucie Charest

Suzanne, une membre active de l’ACTIA a pris la parole spontanément pour exprimer sa reconnaissance envers tous ceux qui sont impliqués dans le centre de jour.

Projet de bistro communautaire

Nul n’en doute, l’ACTIA et ses membres sont de type survivant, peu importe les activités de financement auxquelles ils convient la population. Qui ne s’est jamais régalé de leurs hot dogs servis en été ou de leurs légendaires «cherry blossom» confectionnés en hiver aux alentours de la Saint-Valentin. Un autre projet verra le jour d’ici peu.

«Cet été, nous aurons des tables de bistro aménagées ici, a signalé Carole Paquin. Tout le monde sera bienvenu. Chacun pourra déguster une  tisane, un jus, préparés et servis avec le plus grand plaisir par nos membres : un moment pour prendre une pause avec nous.»

Au terme des différentes allocutions liées à l’inauguration de la murale, Suzanne, une membre de l’ACTIA, qui fréquente le centre de jour, a demandé à prendre la parole. «Ça ne fait pas longtemps que je viens ici, seulement huit mois. Mais ici, je me sens acceptée, je me sens aimée», s’est-elle réjouie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média