Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 juillet 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Maxym Perron-Tellier s'essaye pour une deuxième fois dans Abitibi-Est

La première de trois annonces dans la région

Maxym Perron-Tellier - Parti Conservateur

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Maxym Perron-Tellier tente à nouveau sa chance en politique provincial et se présentera à nouveau pour le Parti conservateur du Québec dans la circonscription d’Abitibi-Est.

POLITIQUE - En 2014, il avait tenté sa chance dans la début vingtaine. Huit ans plus tard, Maxym Perron-Tellier se dit maintenant plus prêt à défendre les valeurs et idées conservatrices. 

Gravitant principalement dans le domaine informatique, M. Perron-Tellier a officialisé sa nouvelle candidature dans la circonscription d’Abitibi-Est, lors d’un rassemblement tenu lundi soir au resto-bar Bâton Rouge de Val-d’Or. Celui-ci est le premier candidat officiel du Parti conservateur du Québec (PCQ) en Abitibi-Témiscamingue. En visite dans la région, le chef Éric Duhaime annoncera les autres candidats dans Abitibi-Ouest et Rouyn-Noranda – Témiscamingue au courant de la présente semaine. 

Dans sa plateforme politique, Maxym Perron-Tellier souhaite maximiser le potentiel économique des ressources naturelles du territoire. Le PCQ étant en faveur d’une plus grande présence du privé dans les secteurs de la santé et dans les garderies, le candidat veut aussi s’attaquer aux problèmes d’engorgement dans les hôpitaux. 

«Le point principal est surtout la liberté de choisir dans les aspects de nos vies et d’entreprendre ce qu’on veut. Que ce soit pour se faire vacciner ou non, ou de se faire avorter ou non, ce sont vraiment des décisions individuelles. C’est la même chose pour les garderies. Si quelqu’un veut faire garder son enfant dans un CPE ou une garderie, il ou elle ne devrait pas être pénalisé», a indiqué Maxym Perron-Tellier dans son allocution. 

Pour Éric Duhaime, la présence d’un tel aspirant reflète le virage jeunesse que le PCQ veut entreprendre auprès de sa base de militants et ainsi continuer leur montée dans les sondages. 

«On a connu une croissance très importante. Par contre, il y a 1% de nos membres qui sont des anciens membres. On en a deux qui vont être des candidats, donc je trouvais que c’était important pour la continuité. Maxym est un jeune qui, à l’époque, s’était présenté de manière un peu fringante. Depuis ce temps, il s’est bonifié», décrit M. Duhaime.  

Manque de transparence 

Dans ce premier arrêt en territoire témiscabitibien, Éric Duhaime a profité du rassemblement pour critiquer le manque de transparence du gouvernement Legault dans la gestion du dossier de la fonderie Horne de Rouyn-Noranda. Contre l’idée de fermer l’usine ou de faire de grosses subventions, le PCQ veut faire en sorte que tous les partis soient mis au courant de ce qui se passe. 

«Il faut que la population fasse partie de la démarche. Il faut que les syndicats soient informés. Il faut que les citoyens qui habitent autour soient informés. Présentement, le problème est qu’on a l’impression d’avoir été menti et qu’il y a de la rétention d’informations. Le gouvernement est en gestion de crise, car il s’est fait attraper», martèle le chef. 

Celui qui s’est fait connaître comme animateur radio à Québec veut pousser l’idée encore plus loin et faire de Rouyn-Noranda un meneur dans le recyclage des métaux. 

«On pourrait développer une chaire d’excellence à l’UQAT en matière d’innovations. Ça aiderait l’entreprise à avoir quelque chose qui leur permettrait de réduire ses émissions. On ne veut pas donner un chèque à la fonderie Horne, mais des moyens d’avoir un environnement plus sain. Ça pourrait devenir un créneau pour la région», explique le politicien. 

Lors du scrutin de 2014, Maxyme Perron-Tellier avait amassé seulement 1% des voix dans Abitibi-Est. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média