Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

14 juillet 2022

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

Réactions dans le dossier de l’arsenic à R-N

La députée de QS dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, réagit au passage à R-N du ministre de l’Environnement, Benoit Charette.

Emilise Lessard-Therrien Rouyn-Noranda-Témiscamingue

©Photo: Archives

La députée de Québec solidaire pour la circonscription de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien

La députée de QS dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, demande que le ministre Charette présente des chiffres concrets en matière de réduction des émissions d’arsenic par la fonderie Horne. 

La députée de Québec Solidaire a écorché le ministre Charette, en expliquant que le gouvernement travaille en silo dans le dossier de l’arsenic et refuse d’écouter les doléances des gens sur le terrain. « C’est un gouvernement qui ne collabore pas du tout. On leur demande simplement de faire adopter la norme nationale de 3 ng/mètre cube pour l’arsenic dans l’air et nous n’arrivons pas à avoir des réponses », a affirmé Émilise Lessard-Therrien. « Nous savons que c’est une problématique qui a été véritablement mise à jour en 2019. Je suis ce dossier depuis 2019. Toutefois, le gouvernement actuel n’a toujours pas agi en conséquence. On assiste à 3 ans d’inaction », a expliqué la députée. 

Prête à collaborer 

Émilise Lessard-Therrien se dit prête à collaborer pleinement avec le gouvernement afin de faire débloquer le dossier. « Ce qui est le plus dommage, c’est qu’ils ne veulent pas accepter nos recommandations. J’ai parlé avec le ministre de la Santé, Christian Dubé, lors de son passage à Malartic plus tôt cette année. Aucune des suggestions que nous avons faites au ministre n’a été retenue en ce qui concerne les problèmes du réseau de santé en Abitibi-Témiscamingue. Quel que soit le dossier, ce serait bien que nous puissions être inclus dans le processus pour trouver des solutions afin de pouvoir faire avancer les choses », a conclu Émilise Lessard-Therrien. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média