Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

20 juillet 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Sarah-Ève Coutu-Godbout entre dans l’histoire du Frolunda HC

Membre de la première équipe féminine du célèbre programme de hockey suédois

Sarah-Ève Coutu-Godbout - AIK

©gracieuseté

Après le programme du AIK, Sarah-Ève Coutu-Godbout met le cap vers Göteborg pour porter les couleurs du Frolunda HC.

HOCKEY - L’aventure européenne se poursuivra pour la hockeyeuse rouynorandienne Sarah-Ève Coutu-Godbout. Même si elle sera en terrain un peu plus connu qu’il y a un an, le défi et l’excitation ne manqueront pas pour l’athlète de 25 ans, qui atterrira dans La Mecque du hockey suédois.

Attaquante pour le programme d’AIK en première division suédoise, l’hiver dernier, Coutu-Godbout s’embarque maintenant dans un projet des plus intéressants. De la capitale Stockholm, celle-ci partira à un peu moins de 500 kilomètres vers Göteborg pour s’aligner avec la formation féminine du Frolunda HC. 

En compagnie de la gardienne Stephanie Neatby - une ancienne rivale de l’Abitibienne lorsque cette dernière évoluait au niveau universitaire avec les Bobcats de l’Université Quinnipiac – celle qui a fait ses classes avec le Titan du Cégep de Limoilou fera partie de la première édition de ce nouveau club, qui tentera d’obtenir ces lettres de noblesse. 

«Pour moi, c’est certain que je vais arriver là-bas avec beaucoup d’excitation, car c’est vraiment un beau projet. Je regarde juste les filles qui ont signé avec l’équipe…ça va être incroyable comme première année. Nous aurons un gros défi, mais nous avons le club pour que ce soit faisable», visualise celle qui a accumulé 14 points en 26 rencontres à sa première année professionnelle en Europe. 

Pas n’importe qui 

Faire partie d’une équipe d’expansion d’un circuit aussi relevé ne représente qu’une partie du nouveau chapitre hockey de la rapide attaquante. Elle aura l’occasion de porter les couleurs d’un programme reconnu mondialement pour ses standards d’excellence sur la patinoire et pour le développement de futures vedettes de la Ligue nationale de hockey. Les Daniel Alfredsson, Erik Karlsson, Henrik Lundqvist Rasmus Dahlin et Lucas Raymond (pour ne nommer que ceux-là) ont passé par Göteborg avant de partir en Amérique du Nord. 

Cette renommée acquise avec les années a réussi à attirer quelques gros noms du hockey féminin européen. La nouvelle équipe sera menée par la triple médaillée olympique, Michelle Karvinen, meilleure pointeuse des Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, avec l’équipe finlandaise. 

«J’ai vraiment hâte de constater ça sur place. Je sais que les filles s’entraînent de manière hors glace avec les gars. Il y a un beau lien et une belle culture là-bas…les partisans sont tellement partisans. Il y a aussi un club de soccer associé avec l’équipe de hockey. Ils viennent quand même te voir, même si c’est un autre sport», raconte la hockeyeuse. 

Adaptée pour le style de jeu et les glaces européennes grâce à sa vitesse et ses aptitudes offensives, Coutu-Godbout se voit jouer en Europe pour encore quelques années. Sous contrat seulement pour la prochaine année, elle espère quand même finir son aventure sportive en Amérique du Nord, là où tout a commencé. 

«C’est dans mes buts premiers. C’est sûr que Montréal m’intéresserait beaucoup pour être proche de la famille et être dans la province. C’est quelque chose que je regarde, mais j’aime vraiment le style européen et comment se situe la ligue suédoise», indique-t-elle, en faisant référence à la nouvelle équipe montréalaise qui fera partie de la Premier Hockey Federation (PHF). 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média