Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

21 juillet 2022

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Création d’une société en commandite pour Onimiki

Trois communautés autochtones et la MRC de Témiscamingue en font partie

Onimiki

©Site web Onimiki

La MRC de Témiscamingue, ainsi que les Premières Nations, de Kebaowek, de Wolf Lake et de Pekuakamiulnatsh Takuhikan (Mashteuiatsh) dévoilent la création de la société en commandite Énergie renouvelable Onimiki. Celle-ci développera le projet de minicentrales hydroélectriques du même nom.

«La société en commandite est une occasion de consolider les opportunités d’affaires entre les Premières Nations et la MRC du Témiscamingue qui permettent à nos communautés de bénéficier de retombées majeures et d’accroître notre pouvoir d’attraction afin que de nouvelles entreprises s’établissent chez nous», s’est réjoui le chef de la Première Nation de Kebaowek Lance Haymond.

Ce partenariat, considéré comme historique par les parties prenantes, répartit 60% des parts de la société au sein des trois Premières Nations commanditaires, à hauteur de 20% chacune, alors que la MRC de Témiscamingue détient les 40% restants.

Fonctionnement

La société en commandite est un véhicule qui implique que sa gouvernance soit indépendante de celle des commanditaires. Ainsi, les partenaires nommeront prochainement deux représentants de chacune des quatre parties pour honorer les besoins de leurs organisations respectives. Ceux-ci formeront le conseil d’administration de la société en commandite qui deviendra maître d’œuvre du projet tant pour la phase de développement que lors de l’exploitation des aménagements.

La préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc, a accueilli avec un bel enthousiasme la création de la société en commandite Énergie renouvelable Onimiki.

«En plus de répondre avec efficacité aux besoins du marché et à la forte demande en électricité au Québec et au Témiscamingue, le projet communautaire Onimiki offrirait des sources de revenus qui seront directement réinvestis dans des projets pour soutenir les citoyens et citoyennes du Témiscamingue», a-t-elle rappelé.

Dépôt du projet reporté

Alors que le projet devait être déposé en juillet 2022, dans un souci d’optimiser les démarches menant à la concrétisation des minicentrales, la société en commandite Énergie renouvelable Onimiki n’entend pas le déposer dans le cadre de l’appel d’offres 2021-01 d’Hydro-Québec. La société continuera plutôt à développer les prochaines phases et ce avec les acteurs clés du milieu.

Des rencontres d’échanges publiques avec les communautés sont prévues dès l’automne prochain, parallèlement à l’élaboration de l’étude d’impact en cours visant à répondre, notamment, aux préoccupations des partenaires et aux questionnements soulevés par des acteurs du milieu.

Au cours des prochains mois, la société en commandite continuera ses discussions avec les partenaires ainsi qu’avec Hydro-Québec en vue de conclure un contrat d’approvisionnement en électricité. Rappelons qu’en avril dernier, le gouvernement du Québec annonçait son intention d’autoriser un nouvel appel d’offres de 1 300 MW pour l’acquisition d’énergie renouvelable, dès 2023.

Depuis 20 ans

«Depuis les vingt dernières années, nos communautés ont travaillé de concert à la réalisation de ce projet novateur qui permettrait de valoriser les ressources naturelles et énergétiques de notre région, a conclu David McLaren, porte-parole, Société en commandite Énergie renouvelable Onimiki et délégué de la Première Nation de Kebaowek. La création de cette société en commandite est un pas de plus vers la concrétisation du projet de minicentrales par et pour notre communauté.»

Totalisant un investissement de plus de 200 M$, ce projet d’une capacité de 42 mégawatts (MW) permettrait d’alimenter environ 13 500 foyers, favoriserait la fiabilité de l’approvisionnement régional et encouragerait la venue de nouvelles industries. Avec des retombées économiques anticipées dès la première année, le projet Onimiki constituerait un levier de développement socio-économique important pour les communautés, autochtones et non-autochtones du Témiscamingue. Lesquelles pourraient contribuer à mettre en œuvre des projets novateurs pour soutenir les aînés et les jeunes.

Selon les promoteurs ce développement à des fins hydroélectriques profiterait de la  présence d’ouvrages existants, dans le secteur du ruisseau Gordon, les ouvrages projetés seront accessibles à partir de routes et chemins existants. Enfin, les centrales envisagées sont localisées à proximité du réseau d’Hydro-Québec, ce qui facilitera la connexion directe au réseau.

Onimiki

©site web Onimiki

Le projet de mini centrale hydroélectrique Onimiki pourra entre autres profiter des ouvrages déjà existants.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média