Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

21 juillet 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Plus prêt, Éric Bouchard retrouve l’Abitibi dans son parcours hockey

Ancien adjoint des Forestiers, il aura un poste similaire avec les Foreurs

Éric Bouchard - Forestiers Amos

©gracieuseté - Dany Germain

Éric Bouchard avait fait un passage avec les Forestiers d’Amos lors de la saison 2018-2019.

HOCKEY - L’Abitibi-Témiscamingue revient dans la vie professionnelle d’Éric Bouchard. Arrivé de Longueuil où il a connu du succès dans le Junior AAA, l’ancien entraîneur adjoint des Forestiers d’Amos occupera maintenant des responsabilités similaires avec les Foreurs de Val-d’Or.

Dans le petit monde du hockey québécois, le hasard peut parfois bien faire les choses. Arrivé à Amos en 2018 pour seconder son partenaire de longue date, Guillaume Bisaillon, le natif de la région de Montréal s’amène derrière le banc du vert et or pour remplacer ce même Guillaume Bisaillon. 

Ce dernier quitte donc les Foreurs après seulement une saison à la barre de l’équipe. L’ex-pilote des Forestiers a décidé de prendre un pas de recul du hockey pour se concentrer sur sa famille, lui qui est devenu père à l’automne 2020.  

«J’aime ce que les Foreurs sont en train de mijoter en ce moment. Maxime Desruisseaux est un entraîneur que je respecte énormément. Il a beaucoup d’expérience comme adjoint dans cette ligue, donc je vais avoir la chance d’apprendre à ses côtés», se réjouit Éric Bouchard. 

«Étant donné que ma famille est à Montréal, j’habitais chez Guillaume pendant que j’étais à Amos. Il a toujours été d’un support important dans ma carrière. Même quand j’étais à Longueuil, on gardait contact et je sais qu’il pourra toujours m’aider s’il y a quoi que ce soit», raconte le nouveau membre des Foreurs. 

Une question de bon moment 

La carrière d’entraîneur d’Éric Bouchard n’a jamais été un chemin linéaire. Du M18 AAA au Junior AAA, il a fait un passage comme instructeur adjoint des Canadiennes de Montréal. Malgré la diversité des circuits, Bouchard savait qu’il devait prendre de l’expérience comme pilote pour arriver à la LHJMQ. C’est ce qui l’avait motivé à quitter les Forestiers pour prendre les rênes du Collège français de Longueuil. 

«Quand tu es entraîneur-chef, tu as beaucoup plus de pression. C’est toi qui es le capitaine du navire et c’est toi qui as le mandat d’amener tes joueurs au prochain niveau. Pour moi, les meilleurs entraîneurs sont ceux qui sont capables de connecter les joueurs et de les préparer pour les parties serrées en fin de saison», exprime Bouchard.  

Après une campagne qui s’est terminée avec un titre de la coupe NAPA et une présence au tournoi de la coupe du Centenaire, le nouvel adjoint de Maxime Desruisseaux était déchiré de quitter le projet qu’il a bâti pendant les trois dernières années. Toutefois, il sentait que le moment était bien choisi pour passer à la prochaine étape. 

«Cette année, je n’avais envoyé aucune candidature, ne cache pas Éric Bouchard. J’ai eu des appels téléphoniques de certaines équipes, dont les Foreurs. En fin de compte, leurs valeurs, leurs objectifs et leur professionnalisme me parlaient. C’est une fierté de passer au prochain niveau et de le faire avec Val-d’Or.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média