Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

11 août 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Une progression interne naturelle pour Yannick Gaucher

Nommé directeur général des Huskies la semaine dernière

Yannick Gaucher - Huskies

©gracieuseté

Yannick Gaucher succède à Marc-André Bourdon comme directeur général des Huskies de Rouyn-Noranda.

HOCKEY - La fin de l’été se déroulait tout rondement pour Yannick Gaucher. Tout d’un coup, le début de sa septième saison avec les Huskies de Rouyn-Noranda a pris une tournure inattendue vers la fin du mois de juillet. 

À un peu moins de trois semaines du camp d’entraînement, le Lightning de Tampa Bay annonçait qu’il avait pigé dans la cour des Rouynorandiens pour recruter l'ex-directeur général Marc-André Bourdon en tant que dépisteur. Occupant les doubles fonctions de dépisteur-chef et d’adjoint au directeur général, Gaucher a subitement été appelé à prendre les rênes du département hockey de l’équipe.  

Une progression naturelle à l’image des Huskies, qui prône le développement à l’interne plutôt que d’engager quelqu’un de l’extérieur.  

«On veut travailler dans ce sens-là. De mon côté, je suis les traces de Marc-André, de Mario Pouliot, de Gilles Bouchard et d’André Tourigny. Ce sont de bons souliers à remplir. En fin de compte, on travaille tellement en équipe chez les Huskies que ce défi ne me fait pas peur», avoue celui qui est avec la formation depuis 2016-2017. 

Pour l’ancien joueur de 47 ans, c’est un lien avec l’Abitibi-Témiscamingue qui se solidifie encore plus. En plus d’avoir porté l’uniforme des Foreurs de Val-d’Or au milieu des années 1990, le patriarche a vu son fils, Jacob, faire de même pendant trois saisons. 

«J’ai la chance d’avoir ma conjointe avec moi. Jacob a encore sa copine et des amis à Val-d’Or. L’Abitibi ce n’est pas dérangeant pour nous», mentionne au passage le nouveau directeur général. 

Présentement dans la province de l'Alberta pour regarder son fils Nathan évoluer avec Équipe Canada Junior, Yannick Gaucher rentrera sous peu à Rouyn-Noranda pour l’ouverture des camps, le 15 août. Avec un groupe établi, il s’attend à une compétition de tous les instants pour chaque poste disponible. 

«Ça va être un heureux problème de constater la progression de chacun. Il va falloir que tout le monde travaille fort, car on veut plus de résultats que la saison dernière», a-t-il résumé. 

Expérience de plus vieux 

Avant que Marc-André Bourdon ne quitte pour rejoindre le Lightning, celui-ci a réalisé le dernier gros objectif qu’il avait sur sa liste, soit de convaincre l’attaquant Bill Zonnon, choix de premier tour de l’équipe en juillet dernier, de choisir la LHJMQ.  

Ayant fait ses classes du côté de l’État de New York, le Montréalais était ouvert à poursuivre son cheminement au sud de la frontière, mais à plutôt décider de revenir au Québec. Un ajout qui pourrait solidifier le noyau grandissant de la meute, selon le nouveau DG, qui préfère y aller doucement avec l’attaquant. 

«Il a encore des choses à apprendre. C’est un jeune de 16 qui est considéré comme un <@Ri>late<@$p>. Il a le gabarit et il a joué contre des joueurs plus vieux l’année dernière. Pour ça, on n’a pas de crainte pour lui. Par contre, je veux qu’il arrive ici et qu’il se sente à l’aise pour qu’il performe et progresse le plus possible», assure le dirigeant. 

«Ce n’est jamais facile de jouer à 16 ans dans cette ligue. Physiquement, tu dois te mesurer à des gars de 18, 19 et 20 ans, mais c'est ce que j’aime de la sélection de Bill, c’est que ce ne sera pas nouveau pour lui. Il aura éventuellement un rôle important», ajoute Gaucher dans le même souffle. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média