Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Environnement

Retour

15 août 2022

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La Horne aura 5 ans pour atteindre les 15 ng/m3

Le ministre obligera la Fonderie à atteindre son objectif

Benoit Charette ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques_2

©Photo Le Citoyen-Thierry de Noncourt

Benoit Charrette, ministre de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, était à Rouyn-Noranda, le 15 août, pour répondre aux questions des journalistes sur les enjeux liés aux émissions d’arsenic de la Fonderie Horne de Glencore.

La Fonderire Horne devra atteindre la cible des 15 ng par mètre cube d’émission d’arsenic d’ici la fin de la prochaine accréditation, soit dans cinq ans. Voilà ce qu’a déclaré le ministre de l’Environnement, Benoit Charrette, lors d’une conférence de presse tenue à Rouyn-Noranda, le 15 août. 

Le ministre a affirmé que cette cible était atteignable et non négociable, mais qu’une exigence d’atteinte plus rapide ne serait pas réaliste. «On ne sera pas à 100 ng ou 85 ng pendant les 4 prochaines années. Lorsque l’on aura atteint ce 15 ng dans un secteur particulier, la quasi-totalité de la ville sera vraisemblablement à 3 ng. C’est un pas de géant qui est fait», a-t-il soutenu.  

Plus de stations de mesure 

Le ministre a indiqué que de nouvelles stations de mesure de la qualité de l’air seront ajoutées au 6 du Ministère et aux 4 de la Fonderie, déjà en place, pour permettre d’obtenir un portrait global à 360 degrés autour de l’usine au cours des prochaines années. Il n’a toutefois pas indiqué leur nombre ni leur localisation. Des travaux d’analyse des sols et de décontamination devront être entrepris, principalement dans les secteurs sensibles, où les enfants jouent et sont en contact avec le sol. 

Aide financière 

En plus de l’arsenic, les émissions d’autres métaux, comme le plomb et le cadmium seront réduites en plus de l’ampleur et de la fréquence des pics de dioxyde de soufre. M. Charrette a ajouté que le gouvernement pourrait accorder une aide financière pour aider l’atteinte des cibles par la Fonderie Horne de Glencore.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média