Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 septembre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Pierre Dufour veut faire avancer le projet Novinor

Faire de Val-d’Or une plaque tournante entre le nord et le sud

Pierre Dufour - Élections 2022

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le projet Novinor fera partie des engagements de Pierre Dufour, s’il est réélu.

POLITIQUE - La grande zone d’innovation visée par Val-d’Or est dans la mire de Pierre Dufour. L’ex-ministre régional entend appuyer et faire avancer les choses dans ce dossier, advenant une réélection, le 3 octobre prochain.

Tout comme le dossier de la sécurisation de la route 117 entre Val-d’Or et Rouyn-Noranda, aucune véritable annonce monétaire n’est attachée à cette promesse. Le député sortant veut travailler avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation pour faire progresser le Centre de recherche logistique nordique et amener le secteur industriel de Val-d’Or à un autre niveau. 

Au départ, cette action provient du Projet Saint-Laurent, qui comptait décontaminer le fleuve du même nom et y construire des zones d’innovation le long de l’artère aquatique du Québec. Comme l’Abitibi-Témiscamingue n’est pas une région située le long du fleuve, la structure a été adaptée pour la zone d’innovation que Val-d’Or souhaite construire à la zone aéroportuaire. 

«Les projets ne sont pas encore déposés, nuance Pierre Dufour. C’est pour ça qu’on dit à des organisations comme l’aéroport régional de Val-d’Or (ARVO) qu’on a des consultants qui connaissent le système et la manière de travailler des dossiers. Actuellement, y’a des gens qui travaillent là-dessus pour faire concrètement atterrir ce projet.»  

Le candidat de la Coalition Avenir Québec dans Abitibi-Est veut que NOVINOR devienne un élément complémentaire à la zone d’innovation minière de Rouyn-Noranda.  

Dans le dossier déposé en mars 2021, les partenaires impliqués dans le projet souhaitaient bâtir quatre infrastructures d’ici 2025 : un centre d’innovations multiservices, un centre de recherche en logistique nordique, l’aménagement d’une cité de l’innovation (doublée d’un nouveau quartier résidentiel de 100 à 200 portes) et un réseau de transport en commun électrifié couvrant le grand Val-d’Or. Un dépôt de projet pourrait avoir lieu d’ici la fin de 2022. 

«On s’est fait dire qu’on devait refaire nos devoirs sur certains éléments, car ça ne s’inclut pas dans une zone d’innovation. D’autres le peuvent, mais du travail reste à faire», affirme M. Dufour. 

Passage vers le nord 

L’aboutissement du projet Novinor représente une occasion unique pour Val-d’Or de rester au-dessus de la mêlée, croit Pierre Dufour. Avec la position géographique de Val-d’Or, cette dernière sert de plaque tournante entre les grands centres de la province et les communautés nordiques. 

«L’objectif est d’être une courroie entre le nord et le sud. Qui de mieux que Val-d’Or, qui possède une piste d’atterrissage de 10 000 pieds et un Centre de transit minier qui peut s’agrandir, pour prendre de l’expansion dans les prochaines années», juge le caquiste. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média