Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 novembre 2022

Ian-Thomas Bélanger - itbelanger@lexismedia.ca

La communication s’améliore en foresterie

Bilan du 79e congrès de l’Association Forestière de l’Abitibi-Témiscamingue

79e Congrès AFAT

©Le Citoyen - Ian-Thomas Bélanger

Environ 150 personnes ont participé au 79e congrès de l’AFAT, qui s’est déroulé à Rouyn-Noranda le 11 novembre 2022 à Rouyn-Noranda

Environ 150 personnes ont participé au 79e congrès de l’AFAT, qui s’est tenu au Centre de congrès de Rouyn-Noranda le 11 novembre 2022 

Le thème de cette année était « Entre identité et perceptions », les ateliers étant axés sur les différents aspects de l’exploitation forestière autre que la simple coupe d’arbres.

Les sujets présentés allaient de la conservation de la forêt sans nuire à l’exploitation, à la place de la science dans le fonctionnement des écosystèmes forestiers, en passant par la place des autochtones et l’acceptabilité sociale et les perceptions du public dans le secteur de la foresterie.

En tout, 7 conférenciers ont fait part des fruits de leurs recherches et ont discuté de leur implication dans le milieu forestier. Le congrès a attiré plusieurs acteurs du milieu forestier, notamment des entreprises, mais aussi des fonctionnaires, des écologistes et des citoyens conscientisés de partout dans la région. 

79e Congrès AFAT

©Le Citoyen - Ian-Thomas Bélanger

Le directeur général de l’Association Forestière de l’Abitibi-Témiscamingue, Marc Provencher

Un meilleur dialogue 

Selon le directeur général de l’AFAT, Marc Provencher, les dernières années ont été marquantes en ce qui concerne la communication entre les différents acteurs du milieu forestier dans la région.

« Il y a de plus en plus de gens qui se rendent compte qu’il y a différents moyens de voir l’exploitation forestière autre que simplement couper des arbres. Comme nous l’avons d’ailleurs vu cette année avec le thème de notre colloque, il semble plus facile d’échanger entre nous qu’il y a 10, 20 ans. Les gens sont plus ouverts à écouter et parler avec ceux qui ne voient pas nécessairement l’exploitation forestière du même œil. »

Le 80e congrès de l’AFAT sera d’ailleurs présenté à Val-d’Or, le 10 novembre 2023. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média