Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

27 novembre 2022

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Un sans-faute pour les Foreurs dans les Maritimes

Foreurs Val-d'Or Mooseheads Halifax

©gracieuseté - Dany Germain

Une victoire contre les Mooseheads d'Halifax a donné le ton au deuxième voyage dans les Maritimes des Foreurs de Val-d'Or.

HOCKEY JUNIOR - Les milliers de kilomètres parcourus par les Foreurs de Val-d’Or auront été rentabilisés au maximum par ces derniers. Trois duels, trois soirs, trois victoires et six points plus tard, ceux-ci rentrent en Abitibi-Témiscamingue en réalisant un voyage parfait dans les Maritimes.

Les départs canons ont été l’un des facteurs importants dans le deuxième périple dans les provinces de l'Est de cette campagne. Deux buts dans les quatre premières minutes de jeu face aux Mooseheads d’Halifax (victoire de 4 à 3) et cinq en première période contre les Islanders de Charlottetown (victoire de 6 à 3) ont donné un coussin confortable à la troupe de Maxime Desruisseaux. Le scénario était quelque peu différent à Saint-Jean, samedi soir, mais l’opportunisme du vert et or a été plus fort que les 43 tirs des Sea Dogs dans un gain de 6 à 3.

«Saint-Jean a marqué le premier but, mais on a répliqué immédiatement. J’aime la manière dont on commence nos parties. Dernièrement, c’est un défi pour nous de jouer 60 minutes. Quand il te manque de gros éléments, on se met à surévaluer certaines choses que l’on ne devrait pas», note Maxime Desruisseaux, alors que l'autobus de l'équipe traversait la ville de Mont-Laurier, dimanche matin.

Une performance offensive qui a aussi été aidée par les gardiens Mathys Fernandez et Adam Rouleau, qui ont pris la relève pendant que William Blackburn était resté à Val-d’Or. Le premier a été impérial pour contrer la dangereuse offensive des Mooseheads, tandis que le deuxième a réalisé 33 et 40 arrêts pour amasser ses deux premières victoires en 2022-2023.

«La semaine dernière, on a récolté qu'une victoire sur deux, mais on s’était bien comporté sur la glace. Pendant nos entraînements, je sentais qu’on retrouvait notre énergie. Nos deux gardiens ont vraiment bien fait. Adam Rouleau n’avait eu que deux départs et il nous sort deux grosses performances en faisant de gros arrêts pour nous garder dans le match», louange l'instructeur.

Robin des glaces

Il n’est peut-être pas un luxurieux sac à main Louis Vuitton, mais le nouvel attaquant suisse, Louis Robin, montre déjà une valeur intéressante à son entraîneur-chef pour son baptême avec les Valdoriens.

Alors que Justin Robidas faisait également un retour au jeu après avoir subi une commotion cérébrale il y a deux semaines, le trio de pointe des Foreurs a repris son travail de démolition. En plus d’amasser quatre points dans ce voyage, Robin a rempli le principal objectif placé en lui lorsqu’il a été acquis des Cataractes de Shawinigan : accomplir un effet domino qui impactera le reste du groupe d’attaquants.

«David Doucet est zéro épargné par les blessures et il avait une belle chimie avec Zachaël Turgeon, souligne Desruisseaux. Le fait d’avoir plus de profondeur en attaque avec un William Provost sur cette ligne nous apporte une belle profondeur en attaque. On a marqué beaucoup de buts pendant ce voyage, donc c’est normal ce qui arrive».

La dynamique offensive passe aussi par l’un des joueurs de l’heure dans la LHJMQ : Alexandre Doucet. Celui-ci continue de connaître un mois de novembre du tonnerre avec 11 buts et 17 points à ses 10 dernières confrontations. Le vétéran de 20 ans a profité de la fin de semaine pour se hisser à égalité au premier rang des buteurs du circuit Courteau (20) et au deuxième rang des pointeurs (41), seulement devancé par Jordan Dumais des Mooseheads d’Halifax (52).

Présentement sur un rythme de 52 buts et 107 points pour l’équivalent d’un calendrier complet, le choix de 6e ronde à l’été 2018 pourrait entrer son nom dans le panthéon de la franchise des Foreurs. En tenant compte de son rythme et du fait qu’il jouera les 68 parties de la saison régulière dans l’uniforme vert et or, Doucet pourrait devenir seulement le troisième joueur de l’histoire de l’organisation à réussir une saison de 50 buts et de 100 points. Seuls Simon Gamache (deux fois) et Anthony Mantha peuvent se vanter d’avoir atteint ces marques en une seule campagne.

En attendant de connaître cette réponse, Val-d’Or s’embarque maintenant dans l’une de ses plus difficiles séquences de la saison. Hôtes du Phoenix de Sherbrooke, mercredi, les Abitibiens affronteront les Remparts de Québec, deuxième meilleure équipe de la Ligue canadienne de hockey, trois fois de suite les 2,4 et 9 décembre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média