Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

03 décembre 2022

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Huskies : les Remparts sont restés intactes

« Pas de regrets ce soir » pour Brad Yetman

HS-Huskies-Remparts221203

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Alors qu’ils avaient concédé l’ouverture de la marque, James Malatesta a remis les compteurs à zéro au cours de la seconde période et fête cette égalisation avec ses coéquipiers.

Malgré une prestation complète offerte aux partisans venus en nombre, les Huskies se sont inclinés contre les Remparts de Québec (2-1). La meilleure équipe de la ligue a assumé son statut mais n’en a pas moins souffert face à une meute qui lui a donné du fil à retordre.

Le bourreau des Huskies se nomme Zachary Bolduc. Auteur de plus de cinquante réalisations la saison passée, l’attaquant vedette des Remparts a joué les trouble-fête. Alors qu’Axel Dufresne purgeait une punition reçue quelques secondes auparavant, son tir frappé dirigé tout droit vers la lucarne gauche de Thomas Couture a climatisé l’aréna. « Malheureusement leur deuxième but, c’est un jeu que l’on a vu avant le match dans notre meeting des avantages numériques », révèle Brad Yetman en conférence de presse.

Un véritable coup de massue infligé sur la meute à cinq minutes du terme, alors qu’elle faisait mieux que jeu égal jusqu’alors. Parce qu’en effet, sur le premier lancer du match et en avantage numérique, Louis-Philippe Fontaine a allumé la mèche grâce à un gros travail d’Édouard Cournoyer. Les premiers « Go ! Huskies ! Go ! » ont résonné au bout de quelques minutes. De quoi galvaniser la meute.

Une mobilité permanente

De l’autre côté de la patinoire, les Remparts élèvent également leur niveau de jeu et prennent peu à peu le contrôle de la rondelle même si Quentin Miller est contraint de s’illustrer à plusieurs reprises. Les visiteurs sont très mobiles sur la glace et proposent toujours une solution au porteur de la rondelle. « Dans la deuxième on a commencé à trop reculer et donner notre zone d’accès », analyse le chef de file de la meute.

Dans un match ouvert, le tacticien met en avant les difficultés qu’ont rencontré ses joueurs à capitaliser durant leurs temps-forts. Des détails qui ont empêché les Remparts de céder, bien qu’effrités.

Une rencontre pas comme les autres

Ce soir, la rondelle, les officiels ainsi que les acteurs de la partie n’ont pas été les seuls à entrer en contact avec la patinoire de l’aréna. En effet, il s’agissait du traditionnel match des toutous. Au total, ce sont près de 648 peluches qui ont été jetées par des partisans bien généreux après le premier but venu du bâton de Louis-Philippe Fontaine. Ces centaines de nounours, ramassés puis disposés dans de nombreux cartons, sont destinés aux familles les plus démunies.

Outre ce dispositif solidaire, cette opposition avait également une saveur particulière pour le capitaine Édouard Cournoyer. Le défenseur de la meute a retrouvé ses anciens coéquipiers et, au passage, ne leur a pas fait de cadeaux. « J’ai vu des gars que je n’avais pas vu depuis longtemps mais je pense que quand j’ai mis mon casque, mes patins, il n’y avait plus d’amitiés sur la glace », rapporte ce dernier. Chez les Huskies depuis cette année, le joueur de 20 ans a effectué ses trois premières saisons en LHJMQ chez les Remparts de Québec. « C’est une super ville, on a une belle équipe et de bons coachs. Je suis super content d’être ici », tient à souligner le capitaine de la meute.

Les hommes de Brad Yetman se dirigent désormais vers une série de trois déplacements en fin de semaine prochaine, avec un premier rendez-vous sur la patinoire du Centre Marcel Dionne des Voltigeurs de Drummondville, jeudi 8 décembre à 19 heures.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média