Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

19 janvier 2023

Audrey-Anne Gauthier - aagauthier@lexismedia.ca

Attends pas d'en avoir plein ton casque

Nouvelle campagne du comité détresse chez les hommes de la MRC Abitibi

Campagne Attends pas

©Graciseuté comité détresse chez les hommes MRC Abitibi - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Il est possible de renverser la situation tout en misant sur l’importance du temps lorsqu’il s’agit de détresse psychologique.

Le comité détresse chez les hommes MRC Abitibi lance sa nouvelle campagne « Attends pas » qui vise à normaliser la demande d’aide chez les hommes qui en ressentent le besoin.  

Le 18 janvier avait lieu à Amos devant une trentaine de personnes provenant de différents milieux, la nouvelle campagne de sensibilisation visant à soutenir les hommes qui ont besoin d’aide psychologique.

La campagne met l’accent sur l’importance d’agir rapidement. David Rollin, coordonnateur clinique pour le Groupe Image de l’Abitibi-Témiscamingue explique qu’en 2019, 1 128 personnes se sont suicidées au Québec et que 872 étaient des hommes, soit plus de 77%. « Selon une étude, bien que 67% des hommes se disent à l’aise de demander de l’aide psychosociale, 84.6% préfèrent régler leurs problèmes par eux-mêmes. Pour toutes ces raisons, il devenait urgent de normaliser la demande d’aide chez les hommes et d’outiller les gens qui les côtoient au quotidien. » 

La campagne met donc à leur disposition ainsi qu’à leur proche et également aux entreprises, une panoplie d’informations ainsi que de nombreuses ressources. 

Demander de l’aide 

Le sablier utilisé pour la campagne démontre qu’il est possible de renverser la situation si elle est prise à temps. Le comité souhaite encourager les hommes à demander de l’aide avant que la situation envahisse leur quotidien et que les idées noires prennent toute la place.  

En consultant le site Internet de la campagne (www.atendspas.ca), il est possible d’obtenir des coordonnées pour demander de l’aide immédiatement par téléphone ou par clavardage. Une section pour les proches et une autre pour les employeurs permettent de se renseigner sur différentes situations et de mieux s’outiller auprès des personnes concernées par les besoins d’aide. Le comité souhaite que les entreprises fassent la promotion de la campagne et des outils mis à disposition sur le site Internet.  

Rappelons que le comité détresse chez les hommes est un comité de travail issu de la Table de concertation en santé mentale et dépendance, qui, elle-même est un chantier du Regroupement des partenaires en développement social d’Amos région.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média