Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

20 janvier 2023

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Les Huskies font tomber les Voltigeurs au combat

Avalanche de buts en seconde période

Huskies-Voltigeurs230120

©Photo Le Citoyen - Hugo Saez

Ici à la bataille sur la remise en jeu, Anthony Turcotte a lui aussi tenu à participer à la fête avec un filet fait maison marqué en désavantage numérique.

Retour à la maison soigné pour les Huskies, qui renouent avec la victoire et se remettent la tête à l’endroit au détriment des Voltigeurs de Drummondville (7-1). La meute a assommé les visiteurs durant la seconde période, avec six réalisations au compteur.

Restée sur sa faim au terme de ses déplacements à Chicoutimi et Baie-Comeau, la meute est désormais bien mieux rassasiée après sa prestation du soir. Une réaction était attendue, les partisans n’ont pas été déçus. Même avec les mains, les Huskies ont pris le dessus à l’image du capitaine Édouard Cournoyer qui est ressorti vainqueur de sa bagarre face à Drew Elliott en toute fin de match.

À l’inverse des Voltigeurs qui ont perdu les pédales, les hommes de Brad Yetman ne se sont pas affolés et ne sont pas sortis de leur plan de match. « On a commencé en étant un peu lent, nos pieds étaient lourds mais quand on a commencé, dans la deuxième, à frapper plus, à produire plus de jeu et à compter quelques buts, l’énergie a augmenté. Les gars ont continué à respecter notre identité jusqu’au bout des soixante minutes. J’ai bien aimé ce que nous avons vu ce soir », se réjouit ce dernier.

Un festival au sens propre

Tout vient à point à qui sait attendre. Expression issue de la littérature classique, elle s’est avérée être le métronome des locaux tout au long de la partie. En bousculant inutilement Axel Dufresne dans la bande, Manix Landry a offert une chance que la meute s’est empressée de saisir. « Il est clair que l’avantage numérique majeur nous a aidé », reconnaît Brad Yetman.

Après un premier round d’observation, Bill Zonnon (12, 13) a déclenché la bataille et le déclic est apparu. L’attaquant recrue a ensuite été imité par Thomas Verdon (10), Anthony Turcotte, Édouard Cournoyer (4), Louis-Philippe Fontaine (19) ainsi que Jakub Hujer (7).

Par ailleurs, un sentiment de calme et de sérénité semblait ressortir du hockey produit par les Huskies. Tout en maîtrise, les joueurs sont parvenus à se trouver et à mettre en pratique leurs bonnes intentions.

Thomas Couture impérial

Si les portiers visiteurs n’étaient pas dans leur assiette, il y en a un qui a fait honneur à son titre de joueur-étudiant du mois de décembre chez les Huskies : Thomas Couture. Manix Landry a tenté sa chance. Xavier Fortin aussi. Jérémy Lapointe également. En réalité, ils sont nombreux à avoir essayé mais seul Sam Olivier (12) a obtenu l’autorisation de franchir la ligne de la part du dernier rempart rouynorandien.

« Sans Thomas Couture ce soir, le score ne serait pas de 7 à 1 », met d’ailleurs en lumière le chef de file de la meute. D’autant plus lorsque l’on se penche sur les statistiques, qui informent que les Voltigeurs ont amené un total de 41 lancers sur sa cage.

Un autre défi de taille attend les Huskies ce samedi 21 janvier à 19 heures dans la mesure où les Olympiques de Gatineau, l’une des meilleures formations de la ligue, seront de passage à l’aréna. « On doit respecter les détails, offensivement et défensivement, et c’est une chose que l’on doit améliorer pour demain soir », révèle l’entraîneur-chef de la meute.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média