Carrières Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Infolettre

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Cyclisme

Retour

03 mai 2023

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Olivia Baril aux portes du top 10 sur la Vuelta féminine

Un placement parfait

Olivia Baril

©Gracieuseté - Team UAE ADQ

Coéquipière de luxe depuis le départ, Olivia Baril a eu carte blanche dans le final de la troisième étape.

La cycliste originaire de Rouyn-Noranda s’est classée onzième sur la troisième étape de la Vuelta féminine, qui reliait Elche de la Sierra à La Roda (157,8km) ce mercredi 3 mai.

Au cœur d’une Vuelta féminine survolée par la Jumbo-Visma et sa cheffe de file impériale en la personne de Marianne Vos, Olivia Baril a bien failli tirer son épingle du jeu, en participant à l’emballage final qui regroupait une trentaine de coureuses. Dans une étape où les bordures ont dicté le tempo, la pensionnaire du Team UAE ADQ a su rester placée et dans les bonnes roues pour ne pas se faire piéger. 

Fidèle lieutenante de Silvia Persico et Karolina Kumiega, Olivia Baril a sans doute payé les efforts de la veille déboursés au service de ses leadeuses et a manqué de jus sur les derniers hectomètres pour rivaliser avec les meilleures et les déborder. « Il y avait des échelons et j’étais bien placée. On devait rester concentrées longtemps, c’était le vrai défi de la journée. Ensuite, j’ai essayé de sprinter un peu, mais j’ai raté le positionnement », a-t-elle raconté, soulignant le défi provoqué par les vents de côté qui se sont levés alors qu’il restait un peu moins de 100 kilomètres à faire. 

Grâce à cette onzième place, la cycliste rouynorandienne fait un bond au classement général et se taille une place dans le top 20, à 1’03’’ d’une Marianne Vos dominatrice. Elle est d’ailleurs dans le même que ses coéquipières Erica Magnaldi et Mikayla Harvey, tandis que Silvia Persico a été reléguée au 39e rang, à plus de deux minutes de la tête. Demain, le peloton reprend la route pour une quatrième étape entre Cuenca et Guadalajara (133,1km). Il s’agira de la dernière chance pour les sprinteuses de s’illustrer avant que la pente ne s’élève jusqu’à dimanche et l’arrivée finale en haut des lacs glaciaires de Covadonga.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média