Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 février 2024

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@medialo.ca

Forestiers : cinq matchs à faire pour revenir à leur identité avant les séries

Forestiers Amos 23-24

©gracieuseté - Dany Germain

Amos tentera de revenir à son identité d’ici les cinq derniers matchs de la saison.

HOCKEY M18 AAA - L’odeur des séries éliminatoires se fait sentir dans le circuit M18 AAA. Sur une bonne lancée depuis quelques semaines, les Forestiers d’Amos aspirent à mieux, notamment en retrouvant la façon de jouer qui a fait leur succès depuis le début de l’hiver. 

Avec cinq parties à faire au calendrier régulier, les Amossois sont en mode répétition pour espérer une position plus avantageuse au classement. 

Assurés de terminer dans le top 3 de la division CCM, ceux-ci ne sont qu’à un point du Rousseau-Royal de Laval-Montréal et à quatre des meneurs, les Vikings de Saint-Eustache. Les Abitibiens et les Montréalais s’affronteront d’ailleurs à deux reprises d’ici la fin du mois de février. 

«Éviter la ronde de relégation sera favorable. L’an dernier, on s’est rendu loin, mais on a dû passer par là. En gagnant cette première ronde, on se rend à la même place que l’an dernier, mais on réduit la route en performant bien durant la saison», juge l’entraîneur-chef, Shawn Lanoue. 

De la bouche même de ce dernier, les récentes victoires camouflent certains défauts, même si les Forestiers ont trouvé un moyen de l’emporter. Le retour du balancier s’est manifesté, samedi dernier, dans une défaite de 4 à 0 contre le Phénix du Collège Esther-Blondin, une formation dans le dernier tiers du classement du circuit Lévesque. 

«La priorité va être sur comment on va jouer et comment on va revenir à notre identité d’équipe dans ces cinq prochains matchs. Il va falloir éviter le piège de commencer à tricher, car on gagne. Les bonnes équipes trouvent souvent un moyen de gagner, mais à un moment donné, ç’a ses limites», tranche Lanoue. 

Pas toujours enlevant 

En plus de goûter à la victoire par les temps qui courent, Amos trouvent souvent le moyen de donner un bon spectacle. Si ce n’est pas par une remontée de plusieurs buts en fin de match, les Forestiers arrivent à soutirer des points de classement en créant l’égalité à la toute dernière minute. 

Conscient que les séries éliminatoires ne seront pas le théâtre pour des explosions offensives de toute sorte, Shawn Lanoue lance le défi à ses joueurs de remporter des duels à bas pointage. 

«Ça ne peut pas toujours être enlevant. Il va falloir qu’on réussisse à gagner des matchs où il ne se passe pas grand-chose et que ça va se terminer 2 à 0 ou 3 à 1. Une fin dramatique, c’est plaisant pour les partisans, ça amène des gens dans les gradins et ça fait monter le niveau d’émotions. Quand ça arrive, c’est qu’il s’est passé des choses où on aurait pu être meilleur», dit-il. 

Après avoir reçu le Collège Esther-Blondin sur sa patinoire, Amos passera la fin de semaine du côté de Lachenaie pour conclure cette séquence de quatre rencontres de suite contre le Phénix. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média