Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 avril 2024

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@medialo.ca

Investissements 2024-2026 : le confort des conducteurs mis en avant-plan

Jean Boulet

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le ministre régional, Jean Boulet.

TRANSPORTS - Le ministère des Transports mettra notamment l’accent sur le confort des usagers pour ses investissements 2024-2026. De nombreux travaux d’asphaltage, dont un important sur la route 113, font partie des dossiers du gouvernement. 

Révélé mardi après-midi, à Val-d’Or, le plan gouvernemental prévoit des investissements de 177 M$ pour entretenir le réseau de transport routier et aéroportuaire régional. 

Demandée depuis plusieurs années, la réfection de la route 113 entre Val-d’Or et Senneterre sera complétée à l’été 2024, après avoir été retardée d’un an par les feux de forêt. Concernant l’état actuel de la route, une technique employée qui n’a pas répondu aux attentes explique la détérioration avancée. 

«Les gens évacués l’été dernier ont pu vraiment visualiser l’ampleur des dégâts. Il y a de plus en plus de transports en camion lourd. Beaucoup de transporteurs nous le disent à quel point la route est endommagée. Même pour eux, que l’on croit des fois invincibles, c’est difficile pour eux d’emprunter cette route», affirme la mairesse de Senneterre, Nathalie-Ann Pelchat. 

Sur la route 117, de l’asphaltage est aussi prévu dans la portion entre Malartic et Dubuisson et entre le kilomètre 386 et 398. La seconde constitue la dernière partie située sur la juridiction de l’Abitibi-Témiscamingue. Dans les deux cas, 2024 servira à la préparation et 2025 est la date prévue pour les travaux. 

«Le confort au volant est très important, car ça réduit le nombre d’accidents et ça améliore la qualité de vie. Les projets sont déterminés après de nombreuses consultations. Le MTQ, via son réseau d’experts et de concertations, identifie des projets. L’asphaltage semble apparaître de manière prépondérante. Ça répond à des besoins», explique le ministre régional et ministre du Travail, Jean Boulet. 

Budgets acceptés 

Possiblement l’endroit le plus emprunté par les conducteurs de l’Abitibi-Témiscamingue, le carrefour giratoire qui relie les routes 111 et 117 a reçu le feu vert pour son agrandissement. À l’instar de l’infrastructure située à la sortie ouest de Val-d’Or, le carrefour sera doublé à la fin du chantier. 

Selon les informations recueillies, les travaux débuteront à la fin du mois de mai, pour se poursuivre jusqu’au mois d’octobre. La sortie sud, qui relie le rond-point au chemin Sullivan sera aussi fermée à la circulation, puisque les deux ponceaux situés à cet endroit seront remplacés par un autre de plus grande dimension. 

Annoncée il y a plusieurs années, l’initiative avait été retardée en 2022 par la nécessité de rehausser le chemin Sullivan, et une autre fois, en 2023, à cause d’un premier processus d’appel d’offres infructueux. Le député d’Abitibi-Est, Pierre Dufour, a confirmé que les budgets débloqués ont été autorisés et acceptés. 

Dans les autres territoires de la région, notons les travaux d’asphaltage sur la montée Gamache et de la route 391 jusqu’à la route 101 dans la circonscription d’Abitibi-Ouest.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média