Carrières Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Infolettre

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 juin 2024

Hugo Saez - hsaez@medialo.ca

Le Tour de l’Abitibi Glencore dévoile le parcours de sa 54e édition

Un parcours pour les costauds

Tour de l'Abitbi

©Gracieuseté

L’ensemble du comité organisateur du Tour de l’Abitibi a tout mis en oeuvre pour faire de cette 54e édition une réussite.

Ce lundi 17 juin dans la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville de Val-d’Or, le comité organisateur du Tour de l’Abitibi Glencore a procédé à la présentation du parcours. L’épreuve cycliste de renommée internationale se déroulera du 15 au 21 juillet prochain, à Val-d’Or.

Mélanie Rocher, présidente du Tour de l’Abitibi Glencore, a été la première à ouvrir le bal en procédant à la présentation des membres qui composent le comité organisateur. « Pour organiser une course internationale comme celle-ci, ça prend toute une équipe et je suis fière de la mienne », insiste cette dernière en évoquant les bénévoles qui œuvrent dans l’ombre. 

« C’est un évènement sportif qui fait la fierté de notre région depuis plus d’un demi-siècle. Notre région s’est forgée une réputation au fil des années : on reconnait la grande expertise du comité organisateur et l’accueil chaleureux de la population », ajoute d’ailleurs Céline Brindamour, mairesse de la Ville de Val-d’Or. 

667,4 kilomètres au compteur 

De Val-d’Or à Senneterre en passant par Rouyn-Noranda, Amos et Malartic : le peloton arpentera les routes de la région à travers 7 étapes, dont un contre-la-montre d’une distance de 8,3 kilomètres et le Challenge Sprint Abitibi, où les plus rapides pourront faire parler leur vitesse. 

L’étape reine qui sera le juge de paix de cette 54e édition sera organisée le vendredi 19 juillet, à Senneterre.  « Cette épreuve se distingue par ses 140 kilomètres de parcours, ainsi que par l'arrivée des cyclistes au sommet du Mont Bell. C’est une épreuve difficile qui demande de l’endurance et détermine les coureurs qui se démarquent au classement général. C’est ce genre de défi sportif qui fait du Tour de l’Abitibi Glencore, une compétition de haut niveau », rapporte le directeur technique, Bruno Gauthier, directeur technique de  la seule épreuve de la Coupe des nations Junior UCI à être présentée en Amérique. 

À l’internationale 

Alors que plusieurs facteurs externes ont empêché plusieurs équipes d’être présentes lors de la précédente édition, Mélanie Rocher assure que de nombreux pays seront au rendez-vous. « C'est un honneur de voir le Tour de l'Abitibi Glencore attirer une telle diversité de talents du monde entier. Nous sommes impatients d'accueillir ces équipes internationales et de voir les retombées positives qu'elles auront sur notre compétition », met en avant la présidente du Tour de l’Abitibi. 

Qui succèdera au coureur canadien Matthew Ney ? Verdict dans quelques semaines désormais. 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média